Le rover chinois Zhurong s'est posé sur Mars cette nuit

·2 min de lecture

Pour une première mission autonome à destination de Mars, la Chine a réussi un formidable exploit technologique. Cette nuit, avec l’atterrissage réussi de Zhurong, elle est devenue le second pays, après les États-Unis, à faire atterrir avec succès un rover sur Mars. L’ex-URSS avait bien réussi à poser un atterrisseur en plus ou moins bon état, Mars 3 en 1971, mais les communications avaient été interrompues environ 20 secondes après son atterrissage.

Le rover s’est posé à l’endroit visé, dans la vaste plaine nommée Utopia Planitia

D’après les médias chinois, le rover s’est posé à l’endroit visé dans Utopia Planitia, une vaste plaine située dans l'hémisphère Nord de Mars.

Atterrir sur Mars est tout sauf simple. Depuis le début de l’exploration de cette planète de nombreuses missions européennes, soviétiques et américaines se sont soldées par des échecs. L'échec de l'atterrisseur Schiaparelli en 2016, premier essai européen en la matière, souligne cette difficulté de l’atterrissage sur la Planète rouge. En mars 2011, la Chine avait bien essayé d’envoyer vers Mars l'orbiteur chinois Yinghuo-1 lors d'une mission commune avec la Russie. Mais la sonde russe Phobos-Grunt, à bord de laquelle se trouvait Yinghuo-1, était retombée dans l’océan Pacifique, plusieurs mois après son lancement.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une mission sur Mars qui doit durer 90 jours

D’un poids d’environ 240 kilogrammes, Zhurong doit fonctionner pendant environ 90 jours. Doté de six roues motorisées qui lui permettront de se déplacer en crabe, Zhurong pourra rouler jusqu’à 200 mètres par heure. Il embarque six instruments, dont une caméra laser très similaire à l’

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles