Route du Rhum : Thibaut Vauchel-Camus, ce Guadeloupéen qui rêve d’offrir une victoire à son île

La Guadeloupe sera-t-elle sacrée pour la première fois dans la mythique Route du Rhum ? C'est en tout cas l'ambition de Thibault Vauchel-Camus. Sur son trimaran dans le port de Saint-Malo, le skippeur enchaîne les rendez-vous avec les partenaires et les médias. Mais dès qu'il s'agit de parler de la Guadeloupe, son regard s'illumine. "La Route du Rhum , je l'ai découverte quand j'étais gamin là-bas ou je voyais les arrivées. Et avec toute la magie de l'arrivée, de l'émotion, de l'instant, le rapport à l'exploit qui a été accompli", se remémore-t-il.

>> LIRE AUSSI - Route du Rhum : comment les navigateurs s’occupent en attendant le départ de la course ?

Une troisième Route du Rhum

Quelques dizaines d'années plus tard, "TVC" vit maintenant à Saint-Malo. Une sorte de trait d'union entre la Bretagne et les Antilles, comme il aime le rappeler. Et mercredi , il s'apprête à prendre le départ de sa troisième Route du Rhum. Ils sont sept Guadeloupéens cette année. C'est un record. Mais lui vient clairement pour la gagne. "J'ai grandi là-bas, j'ai découvert la voile là-bas. La voile de compétition, je l'ai découverte là-bas. Je suis un amoureux viscéral de la Guadeloupe et de pouvoir tenter d'offrir ça à la Guadeloupe, pour moi, c'est une vraie fierté", explique le navigateur. La fierté aussi de montrer aux jeunes Antillais que la voile, aussi effrayante soit-elle, peut offrir de belles histoires.


Lire la suite sur Europe1