Arrivé à Lorient, Le Cléac'h évoque « une énorme déception »

Armel Le Cléac'h, un des favoris de la Route du rhum, se dirige vers Lorient à la suite d'un problème mécanique.  - Credit:LOIC VENANCE / AFP
Armel Le Cléac'h, un des favoris de la Route du rhum, se dirige vers Lorient à la suite d'un problème mécanique. - Credit:LOIC VENANCE / AFP

Alors qu'il faisait la course dans le trio de tête, Armel Le Cléac'h a entendu « un craquement » en fin de matinée et a « constaté la casse de la dérive sous le fond de coque du bateau », explique son équipe dans un communiqué. Le navigateur français de Banque populaire est donc contraint de rebrousser chemin, au lendemain du départ de la douzième Route du rhum, et de rentrer au port de Lorient.

« C'est une énorme déception, c'est sûr. On travaille depuis des mois avec toute l'équipe. […] On était bien préparés, on a fait un bon début de course. Ça s'annonçait palpitant et, en quelques minutes, tout s'écroule. Je suis très déçu pour mon équipe et moi », a déclaré le skippeur de Banque populaire, qui s'est adressé aux journalistes après avoir, dans un premier temps, discuté avec son équipe. « Ça a été brutal […], il n'y a pas eu de choc », a-t-il poursuivi.

« La victoire ne sera plus pour moi, a reconnu Le Cléac'h. Si on arrive à partir dans les 36 prochaines heures, on peut encore espérer revenir sur les derniers Ultim (maxi-trimarans qui volent sur l'eau), puis essayer de faire un bon temps de course, une bonne traversée. Ça reste conditionnel. Il faut qu'on “checke” le bateau et voir si on peut repartir en toute sécurité », a-t-il complété.

À LIRE AUSSIYannick Bestaven : « La Route du rhum, c'est le rêve »

Armel Le Cléac'h avait abandonné en 2018

Selon les premières constatations, la dérive cassée a également endommagé la coque. « On est train de faire l'insp [...] Lire la suite