Route du Rhum – Alan Roura : «J’ai déjà failli perdre un doigt ce matin»

© DR

Route du Rhum - Destination Guadeloupe 2022 Jeudi 10 novembre - Jour 2

« Un départ de « Rhum » comme ont les aime ! Du vent, du soleil et plein de beaux bateaux. C’est toujours un moment émouvant et assez particulier à la fois. Tous les mois de préparation qui touchent au but, toutes ces équipes qui nous ont préparé nos bateaux. Un simple regard de leur part suffit à faire comprendre au skipper que maintenant, c’est à lui de jouer.

À lire aussi Revivez le départ de la Route du Rhum en images


24 heures après, j’ai enfin l’impression de pouvoir respirer un peu. Juste 10 minutes. On n’a pas « côté » depuis le passage de ligne avec Hublot. Je suis allé chercher au fond de moi ce que j’avais pour faire avancer au mieux mon bateau dans ces conditions : enchaînement de manœuvres, matossage – l’action de déplacer le matériel du bord au vent afin d’augmenter la performance -, réglages, stratégie et j’en passe. Pas une seconde de repos et je sens que ça tire.

Mais ce n’est pas le moment de baisser la garde, c’est là que les autres se reposent et c’est là qu’il faut être joueur. Il va forcément falloir fermer les yeux à un moment donné, autrement c’est moi qui vais faire des erreurs. J’ai déjà failli perdre un doigt ce matin… On est tous très dispersés, c’est très dur de savoir qui a raison ou tort, mais une chose est certaine, c’est qu’il n’y en a qu’un qui a osé prendre « la route Nord », la fameuse, la « dangereuse », et c’est Louis Duc. Il a raison, il a le bateau pou...


Lire la suite sur ParisMatch