En route pour l'Eurovision, Barbara Pravi condense son histoire dans ses chansons

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Barbara Pravi, qu'on compare à Barbara ou Edith Piaf et qui représentera fin mai la France à l'Eurovision avec Voilà, se dit "guerrière", entre "rage et fierté".

Son morceau est à la fois un journal intime et une carte de visite lancée à un public à conquérir. "Oui, c'est absolument mon histoire, c'est pour ça que cette chanson a été si dure à écrire, mais ça peut résonner chez n'importe quelle personne", confie à l'AFP la chanteuse, habitée sur scène, boule d'énergie en interview.

"Elle est d'une justesse absolue, avec des mots forts : elle parle d'elle mais à aucun moment on ne se dit qu'elle parle trop d'elle, chacun peut prendre un petit bout d'elle", prolonge en écho pour l'AFP Alexandra Redde-Amiel, directrice des divertissements et variétés de France Télévisions et cheffe de la délégation française à l'Eurovision.

Les éloges pleuvent

"Ce n'est pas du tout mon genre de dire 'écoutez moi, je veux parler de moi', c'est une supplique, 'je n'ai que la musique dans ma vie, sans ça je n'existe pas'", éclaire l'autrice-compositrice-arrangeuse, pas encore trentenaire.

Message reçu : la brune bouclée est arrivée en tête du vote du jury et du public et représentera la France à l'Eurovision le 22 mai à Rotterdam. Si les conditions sanitaires permettent d'accueillir aux Pays-Bas le concours. Sinon son interprétation sera enregistrée à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi