Roundup : Monsanto condamné à verser deux milliards de dollars à un couple d'Américains atteints d'un cancer

franceinfo avec AFP
Le fabricant du désherbant au glyphosate, désormais détenu par le groupe Bayer, a annoncé qu'il comptait faire appel de ce verdict.

Un troisième revers de taille. Un jury américain a condamné, lundi 13 mai, Monsanto, détenu par Bayer, à verser deux milliards de dollars (1,8 milliard d'euros) à un couple d'Américains atteints d'un cancer qu'ils attribuent au Roundup. A ces deux milliards, un milliard par personne, s'ajoutent 55 millions de dollars accordés aux époux à titre compensatoire (pertes économiques, préjudice moral...).

Le jury a accordé cette somme à Alberta et Alva Pilliod au titre de dommages "punitifs", destinés à sanctionner le fabricant du désherbant au glyphosate, a annoncé un des cabinets d'avocats du couple, qui poursuivaient le groupe agrochimique devant un tribunal d'Oakland.


"Monsanto doit changer son comportement"


"Nous aurions aimé que Monsanto nous prévienne, qu'il y ait quelque chose sur l'étiquette (qui dise) que cela pouvait causer le cancer, nous ne l'aurions pas utilisé", a déclaré d'une voix faible Alberta Pilliod, qui se déplace avec une canne comme son mari, lors d'une conférence de presse à San Francisco. Le couple a commencé à utiliser le Roundup en 1982. Son mari a été diagnostiqué en 2011 et elle en 2015.

"Ils ont vu les publicités à la télé et pensaient qu'ils pouvaient faire confiance à l'entreprise, ils avaient tort", a assené un de leurs conseils, Michael Miller. Ce jugement est "le plus clair possible (...) Monsanto doit changer son (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi