La Roumanie expulse un diplomate russe en soutien à la République tchèque

·2 min de lecture

Après plusieurs États baltes et pays d'Europe de l'est, la Roumanie expulse à son tour un diplomate russe. Un geste de soutien au gouvernement tchèque qui accuse Moscou d'avoir menée une opération clandestine sur son sol en 2014.

La valse des diplomates continuent entre l'Union europénnne et la Russie. En signe de solidarité avec la République tchèque, la Roumanie va à son tour expulser un diplomate russe, a annoncé lundi 26 avril le ministère des Affaires étrangères, emboîtant le pas à plusieurs autres pays d'Europe centrale et de l'est.

Alexey Grichaev, l'adjoint de l'attaché militaire au sein de l'ambassade de Russie à Bucarest, a été "déclaré persona non grata au vu de ses activités et de ses actions contraires à la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques", selon un communiqué du ministère.

L'ambassadeur russe Valeri Kouzmine a été convoqué pour en être informé, a-t-on précisé de même source.

Le gouvernement tchèque a accusé la semaine dernière les services secrets russes d'avoir été à l'origine de l'explosion d'un dépôt de munitions en 2014 qui avait provoqué la mort de deux personnes, expulsant 18 diplomates russes présentés comme des espions.

>> À lire aussi : L’unité 29155, ces espions russes spécialisés dans "le sabotage et l’assassinat"

Solidarité européenne

La Russie a riposté en demandant à 20 diplomates tchèques de quitter son territoire, après quoi Prague a annoncé son intention de limiter le nombre des diplomates russes en poste pour que les deux missions aient le même nombre d'employés.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a de nouveau réfuté lundi devant la presse les allégations tchèques. "Ce sont des accusations très graves qu'on a avancées contre la Russie", a-t-il dit, les qualifiant de "sans fondement", "hostiles" et "portant un préjudice extrême" aux relations bilatérales.

Le ministre tchèque de l'Intérieur Jan Hamacek avait demandé mardi dernier à ses partenaires de l'Union européenne et de l'Otan d'expulser des diplomates russes pour soutenir Prague dans sa confrontation avec Moscou.

La Slovaquie et les pays baltes ont annoncé dans la foulée l'expulsion de sept diplomates russes au total.

Avec AFP