Roumanie : deux explosions dans une station de gaz font au moins deux morts et 56 blessés

Les blessés comptent des dizaines de pompiers qui ont tenté d’intervenir lors des explosions.

« Une nouvelle tragédie a secoué la Roumanie ce soir. » Ce sont les mots du président roumain, Klaus Iohannis, après deux explosions meurtrières faisant deux morts et 56 blessés à Bucarest ce samedi 26 août.

Les deux explosions se sont succédé à Crevedia, une commune au nord de la capitale roumaine. Elles ont eu lieu dans une station de gaz de pétrole liquéfié, un site particulièrement inflammable. Comme vous pouvez le voir dans les images ci-dessous, un incendie d’ampleur s’est rapidement déclaré, obligeant à des évacuations dans un rayon de 700 mètres.

Deux personnes sont décédées. Il s’agit d’un couple, dont l’homme a fait une crise cardiaque, tandis que la femme, grièvement brûlée, est morte plus tard de ses blessures.

Trente-neuf pompiers qui intervenaient sur le site après la première explosion, ont été blessés lorsque la seconde explosion a eu lieu. Parmi les blessés se trouvent également deux agents de police et deux gendarmes, a détaillé Raed Arafat, chef du département de secours, qui précise que certains de ces blessés souffrent de brûlures graves.

« Nous avons transféré deux pompiers et deux civils à l’étranger (pour être soignés) et d’autres suivront », a-t-il ajouté. Ces blessés ont été emmenés en Italie et en Belgique, selon le ministère roumain de la Défense.

Les raisons des explosions ne sont pas encore connues. « Nous savons que la station n’était pas en service, et n’avait pas d’autorisation pour fonctionner », a déclaré Raed Arafat.

Les pompiers ont maîtrisé l’incendie dimanche matin. Le président roumain, Klaus Iohannis, a déclaré sur Facebook « en ce moment, notre priorité absolue est de fournir aux personnes touchées tout le soutien nécessaire et de faciliter l’accès aux soins d’urgence. Dès que la situation dans la zone à risque est stabilisée, une enquête doit être lancée rapidement pour déterminer si la loi et les règles ont été enfreintes. »

La Roumanie a demandé assistance, via le mécanisme de protection civile de l’Union européenne, pour le traitement de 18 patients grièvement brûlés, et l’Autriche, l’Allemagne et la Norvège ont offert leur aide, a indiqué sur X (ex-Twitter) le commissaire européen pour la Gestion des crises Janez Lenarcic.

À voir également sur Le HuffPost :

À Fukushima, une bombe de la Seconde guerre mondiale retrouvée dans l’enceinte de la centrale nucléaire

En Malaisie, un avion s’écrase sur une route proche d’un aéroport et tue 10 personnes

VIDÉO - Guerre en Ukraine : la Roumanie se sépare de ses avions de chasse soviétiques