Roumélie orientale, Deux-Siciles : ces pays européens disparus et qu’on a tous oublié

Aux XIXe et XXe siècles, de nombreux pays ont été créés. À l’inverse, d’autres nations ont malheureusement été rayées de la carte. Ces États peuvent parfois avoir existé plusieurs décennies, mais aussi quelques semaines seulement en fonction de leur situation géopolitique. Pour garder la mémoire de ces pays oubliés, Bjørn Berge a consacré un ouvrage sur le sujet, intitulé Atlas des pays qui n'existent plus. L’occasion d’en apprendre plus sur ces nations, leur histoire, leur culture et les raisons de leur destin funeste. Voici plusieurs pays européens que l’histoire n’a pas épargnés.

En 1870, à l’est de la mer Noire, il existait un territoire qui faisait partie intégrante de l’Empire Ottoman. Ce dernier était alors nommé Roumélie, ("pays des Romains", en turc). Le pays a d’ailleurs été reconnu en 1878 par le traité de Berlin, accordant à la nation l’appellation Roumélie orientale, ainsi qu’une grande autonomie administrative. Malheureusement, ce pays n’aura existé que sept ans puisqu’en 1885, il a été rattaché à la Bulgarie après un coup d’État. Les vestiges de la Roumélie orientale peuvent notamment être observés à Plovdiv. Élue capitale européenne de la culture en 2019, la ville possède un théâtre romain, une superbe mosquée construite au XIVe siècle et appelée Dzhumaya, ainsi que de magnifiques petites rues étroites.

En 1816, l’Europe du Sud a été marquée par l’union de deux royaumes : celui de Sicile et celui de Naples. Cette unification a créé un État souverain qui a notamment (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO 2024 : un plan B est prévu pour les épreuves de natation et de triathlon
Dans quels pays les transports en commun sont totalement gratuits ?
Voici la méthode la plus rapide pour supprimer tous les e-mails inutiles
Dans quel pays travaille-t-on le moins ?
"Neuro ciblage" : cette technique de marketing politique pourrait "tuer la démocratie", alertent deux chercheurs