De rouille et d'os (Arte) : les jambes coupées de Marion Cotillard, sa ruse pour tourner deux films en même temps… 5 choses que vous ignoriez sur le film (VIDEO)

·1 min de lecture

En 2012, Jacques Audiard signe De rouille et d'os, drame dense et poignant porté par deux acteurs au diapason : Marion Cotillard, alias Stéphanie, et Matthias Schoenaerts, qui incarne Ali. Elle est belle, jeune, pleine de vie et dresseuse d’orques au parc Marineland. Il est marginal, paumé, et se retrouve du jour au lendemain avec son fils de 5 ans sur les bras. Un soir, Ali porte secours à Stéphanie, blessée dans une altercation. Peu après, la jeune femme perd ses deux jambes lors d’un accident professionnel et se retrouve en fauteuil roulant. Après des semaines de désespoir, ces deux âmes abîmées vont se retrouver...

Il n'est pas rare qu'un grand réalisateur s'inspire d'un grand best-seller. Un goût de rouille et d'os est un recueil de nouvelles, écrit par le Canadien Craig Davidson en 2005. Jacques Audiard s'est inspiré de la brutalité de ces courts récits, pour y créer ses personnages, Ali et Stéphanie. Pour la petite histoire, l'auteur est souvent comparé à celui de Fight Club (Chuck Palahniuk) pour ses romans très controversés. Après Un goût de rouille de d'os, il se lance dans une consommation excessive de stéroïdes et publie quelques temps après un livre sur le monde de la boxe… Vous l'aurez compris, il aime se mettre dans la peau de ses personnages.

Jacques Audiard est très admiré dans le milieu du cinéma français. Chacun de ses films est salué par la critique et permet souvent de révéler un acteur. Refuser un rôle proposé par le réalisateur revient à refuser de voir sa (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Spider-Man : Homecoming (TF1) : quand sortira le troisième volet ?
The Climb (Canal+ Cinéma) : c'est quoi ce film avec Judith Godrèche ?
"Réelle solitude", "humiliation" : Jean Dujardin parle comme jamais des souffrances de son enfance
Programme TV : les meilleurs films à voir ce dimanche 23 mai sur les chaînes gratuites
"Il y a des castes !" : remontée dans Quotidien, Charlotte de Turckheim dénonce le snobisme chez les artistes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles