La rougeole frappe de nouveau massivement la RDC

·1 min de lecture

Huit mois après la déclaration officielle de la fin de la plus grande épidémie de rougeole au monde, qui avait tué plus de 7 000 enfants en RDC, la situation redevient inquiétante. Plus de 13 000 cas ont été enregistrés depuis janvier 2020. Quasiment toutes les provinces ont notifié de nouveaux cas de rougeole. Depuis le début de l’année, des acteurs humanitaires vaccinent dans des foyers épidémiques qui étaient censés être éteints.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

L’épidémie gagne du terrain.. Les interventions d’urgence ont repris pour l’ONG Médecins sans frontières. Elle s’active au nord et au Sud-Ubangi, mais aussi dans le Bas-Uélé et dans la province du Maniema.

Le nombre de cas recensés dans quasiment toutes les provinces inquiète : 186 décès depuis le début de l’année. Plus de 80% de ces victimes sont des enfants de moins de cinq ans.

Pour l’ONG, le plus difficile à ce stade, c’est le peu de connaissance sur les raisons du retour en force de la maladie. Certains acteurs humanitaires pensent que l’épidémie n’était pas terminée quand elle a été officiellement déclarée vaincue, en août 2020.

Mais des questions se posent aussi sur la vaccination : est-ce que le vaccin arrive en bon état dans les zones reculées ? Est-ce que la chaine de froid est respectée ?

Pour lutter efficacement contre ce fléau, MSF soutient qu’il faudrait une couverture vaccinale totale avec deux doses par enfant. Il faudrait aussi vacciner ceux qui passent entre les mailles du filet surtout dans les zones les plus difficiles d’accès.

Normalement chaque nouveau-né dûment vacciné est immunisé à vie. Mais les derniers chiffres prouvent que l’on en est encore très, très loin.