Roselyne Bachelot atteinte de la Covid-19 : la ministre de la Culture est sortie de l'hôpital

·1 min de lecture

Voilà près de deux semaines que l’état de santé de Roselyne Bachelot suscitait l’inquiétude. Le 20 mars, la ministre de la Culture, qui souffrait de "symptômes respiratoires", a été testée positive à la Covid-19. Alors qu’elle se voulait rassurante, la femme politique a vu son état de santé se dégrader au point d’être hospitalisée seulement quelques jours plus tard. Placée sous "oxygénothérapie renforcée", un apport artificiel d'oxygène, comme de nombreux autres malades du virus, la membre du gouvernement a fini par donner de ses nouvelles, au lendemain de son hospitalisation. "Je tenais à remercier tous ceux qui m’ont envoyé des messages chaleureux, ils me touchent et me portent ! Je suis prise en charge par des soignants exceptionnels […] Prenez bien soin de vous et de vos proches", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Mercredi 31 mars, des proches de Roselyne Bachelot ont annoncé à l’AFP que l’ancienne ministre de la Santé sous Nicolas Sarkozy allait très prochainement quitter l’hôpital. "Si les choses se confirment, une sortie de l’hôpital sera envisagée dans les jours à venir", a-t-on appris. Il n’aura finalement pas fallu attendre bien longtemps avant que la politicienne de 74 ans puisse enfin regagner son domicile. Comme l’a révélé son entourage à l’AFP, cette dernière est sortie de l’hôpital ce jeudi 1er avril. "Elle est sortie de l'hôpital, elle entame une période de convalescence", a indiqué une source.

Roselyne Bachelot a été contaminée alors qu'elle avait reçu sa (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Martin Blachier rejette l'hypothèse de "réouverture" du pays au 15 mai sauf si... (VIDEO)
La princesse Anne serait-elle la personne raciste, incriminée par le prince Harry et Meghan pendant leur interview choc ?
"J'ai pleuré de rage et de tristesse" : cette lourde décision liée au confinement qui a bouleversé Edouard Philippe
Martin Blachier fustige la fermeture des écoles, selon lui Emmanuel Macron "s'est pris les pieds dans le tapis"
Pourra-t-on se déplacer durant le week-end de Pâques ? Le gouvernement répond aux nombreuses interrogations