Roselyne Bachelot "sait mordre" : Bruno Le Maire admiratif de sa collègue

·1 min de lecture

Le 29 octobre dernier, selon un article du Monde, Roselyne Bachelot aurait dû insister pour participer à la conférence de presse pour détailler le plan de reconfinement. Initialement, elle n’y aurait pas été conviée peu après avoir été désavouée par Jean Castex qui avait refusé de faire une dérogation au couvre-feu pour le secteur culturel. Serait-elle reléguée au rang de « non essentielle » par le chef du gouvernement ? Officiellement non selon Matignon. « La culture reste très haut dans les priorités du gouvernement. Le Premier ministre s’entend très bien avec Madame Bachelot, ils ont une relation de travail très fluide », affirme dans le quotidien l’entourage de Jean Castex sur lequel Roselyne Bachelot n’avait pas tari d’éloges peu après le remaniement en juillet dernier.

Ses débuts au ministère avaient rimé avec succès. Certains semblaient même étonnés de sa force de conviction. Derrière son sourire qui résiste à toute épreuve, Roselyne Bachelot ne lâche pas le morceau. « Roselyne, elle sait mordre ! », aurait confié le ministre de l’Économie Bruno Le Maire à son entourage selon Le Monde. Son tour de force : avoir réussi à faire doubler le montant consacré à la culture dans le plan de relance. Après des négociations « viriles » menées par l’ancienne chroniqueuse passée notamment par le ministère de la Santé, la somme est passée de 1 à 2 milliards d’euros.

La locataire de la rue de Valois n’a pas chômé cet été puisqu’elle en a profité pour négocier le budget 2021 de son ministère. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTOS - Stella, la fille de Melanie Griffith et Antonio Banderas, sort de l’ombre
Boris Vallaud plein d’humour : le mari de Najat Vallaud-Belkacem ironise sur ses cheveux
VIDEO - Vianney très gêné par une question de Laurent Ruquier sur sa femme
Guillaume Gallienne en deuil : Thierry, le frère du comédien, est mort
Brad Pitt et Angelina Jolie : les révélations tonitruantes de leur ancien garde du corps