Roselyne Bachelot : "Les librairies ne font pas pour le moment partie des commerces ouverts

·1 min de lecture

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a précisé les modalités du nouveau confinement pour le secteur culturel.

Si le mot culture n'a pas été prononcé une seule fois lors du discours présidentiel d'Emmanuel Macron mercredi soir, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot était auprès du Premier ministre Jean Castex, jeudi. «Nous pensons tous aux artistes, aux auteurs, aux techniciens», a-t-elle tout d'abord déclaré. «Je sais quel coup de tonnerre représente ce confinement» , a-t-elle ajouté, surtout que les professionnels du secteur culturel avaient réalisé de nombreux aménagements pour répondre au protocole sanitaire. La décision de fermer tous les établissements accueillant du public a été très difficile mais «(elle est) indispensable pour contenir le virus». «Concrètement, les tournages, les répétitions, les captations des oeuvres sont possibles, les chantiers de restauration de travaux pourront se poursuivre, les kiosques à journaux resteront ouverts», a-t-elle expliqué.

Lire aussi :Reconfinement : les principales mesures annoncées par Jean Castex

Malgré les demandes et notamment celle de la maire de Paris Anne Hidalgo, «les librairies ne font pas "pour le moment" partie des commerces ouverts, mais il sera possible d'organiser le «click-and-collect», il en sera de même pour les bibliothèques. «Nous verrons dans quinze jours si une ouverture classique est possible», a-t-elle précisé.

Lire aussi :Les enfants devront porter un masque à l’école à partir de six ans, les cantines resteront ouvertes


Lire la suite sur Paris Match