Roselyne Bachelot hospitalisée : elle irait "un peu mieux" d'après l'un de ses collègues du gouvernement (VIDEO)

·1 min de lecture

Roselyne Bachelot avait annoncé, le 20 mars dernier, avoir été testée positive à la Covid-19 après avoir souffert de "symptômes respiratoires". Quelques jours plus tard, le 24 mars, elle était hospitalisée afin de bénéficier "d'une surveillance accrue à l'hôpital pour les quelques jours à venir". Dans un message publié sur Twitter, elle avait expliqué avoir été placée sous "oxygénothérapie renforcée". Elle en avait profité pour remercier tous ceux qui lui avaient "envoyé des messages chaleureux", ajoutant "ils me touchent et me portent". Depuis, la ministre est restée silencieuse, et c'est son fils qui a rassuré sur son état de santé dimanche, par le biais d'un message posté sur Facebook. "Merci de vos messages d'amitiés pour maman qui va mieux même si elle reste très fragile. Il faut attendre encore quelques jours pour que le danger soit écarté. Elle se bat avec courage", écrivait-il.

Invité de Thomas Sotto dans RTL Soir, c'est cette fois Alain Griset, le ministre délégué aux petites et moyennes entreprises, qui a donné quelques indications récentes sur l'état de santé de Roselyne Bachelot. "D'abord, une pensée sincère pour elle", a déclaré son collègue du gouvernement. "Ce que j'ai entendu, c'est qu'apparemment elle était toujours dans le service avec oxygénation. Situation difficile, mais a priori un peu mieux. Mais sous toutes réserves. Et j'espère vraiment que ça ira mieux dans les prochains jours", s'est contenté de déclarer prudemment le ministre. Des nouvelles en demi-teinte (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Les trois pistes privilégiées par Emmanuel Macron avant sa probable prise de parole dans les jours qui viennent
Elizabeth Tchoungui (Autisme, mon enfant, ma bataille, France 5) : "Mon film, c'est un plaidoyer pour une société plus inclusive avec les autistes"
Vers un été normal ? Très sceptique, le conseil scientifique ne voit pas d'amélioration avant "septembre 2021" et liste une série de prédictions très sombres
Patrick Pelloux s'emporte contre les médecins alarmistes et dénonce un "coup de com'"
L'étonnant coup de téléphone d'Edouard Philippe à un élu : "Ils ont voulu ta peau... Turlututu doigt dans le cul !"