Roselyne Bachelot hospitalisée : son fils donne de ses nouvelles

·1 min de lecture

Comment va Roselyne Bachelot ? Le 24 mars dernier, la ministre de la Culture était hospitalisée, quelques jours après avoir annoncé avoir été testée positive au Covid-19. Si elle n'avait dans un premier temps ressenti que des "syndromes respiratoires", l'ancienne sociétaire des Grosses Têtes de RTL avait donc été prise en charge afin de bénéficier "d'une surveillance accrue", comme le lui avait alors conseillé son médecin. Stable à son entrée à l'hôpital, son état s'était ensuite rapidement détérioré, nécessitant dès le lendemain, le 25 mars, "une oxygénothérapie renforcée".

Un apport artificiel en oxygène, qui ne l'avait pourtant pas empêché de publier un message sur Twitter. "Je tenais à remercier tous ceux qui m'ont envoyé des messages chaleureux, ils me touchent et me portent [...] Prenez soin de vous et de vos proches", écrivait Roselyne Bachelot, tenant sa promesse de "donner des nouvelles régulièrement". Depuis, la ministre ne s'était plus exprimée, provoquant l'inquiétude de ses soutiens et des internautes. Ce dimanche 28 mars au soir, c'est son fils, Pierre Bachelot, qui a tenu à rassurer sur l'état de santé de sa mère, en publiant un message sur Facebook. "Merci de vos messages d'amitiés pour maman qui va mieux même si elle reste très fragile. Il faut attendre encore quelques jours pour que le danger soit écarté. Elle se bat avec courage", écrit-il.

Un message plutôt rassurant donc, mais qui ne laisse guère de place au doute sur l'aggravation de l'état de santé de la (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Confinement, fermeture des écoles : comment Emmanuel Macron va décider de nouvelles mesures ?
Hôpitaux saturés : 41 médecins alertent sur la situation et craignent de devoir "faire un tri des patients"
Roselyne Bachelot hospitalisée à cause du Covid-19 : Christophe Castaner donne de ses nouvelles
Sexisme : Nathalie Iannetta réagit au documentaire de Marie Portolano dans une longue tribune
Audrey Pulvar accusée de racisme par Marine Le Pen après ses propos sur BFMTV, ce qu'a vraiment dit l'ex-journaliste