Roselyne Bachelot grand-mère : pourquoi son petit-fils ne l’appelle pas "mamie"

Roselyne Bachelot est une femme d'engagement. Connue pour son légendaire franc-parler, l'ancienne femme politique devenue chroniqueuse, n'a jamais peur de se donner corps et âmes dans les choses auxquelles elle croit (quitte à parfois se prendre des coups) Et c'est d'ailleurs par conviction féministe qu'elle refuse que son petit-fils Corentin l'appelle mamie. C'est ce qu'elle nous explique dans une interview livrée à Gala ce 28 mai.

"Pourquoi, à un moment de leur vie, les femmes devraient-elles disparaitre et être enfermées dans un statut ? Perdre leur nom en se mariant ou leur prénom en devenant grand-mère", s'interroge cette féministe convaincue. Elle n'en reste pas moins proche de Corentin, son seul petit-fils, aujourd'hui adolescent passionné de photographie. Avec son père, Pierre Bachelot, historien qui avait travaillé comme assistant parlementaire, le clan Bachelot forme une famille unie.

Roselyne Bachelot : le retour en grâce

La pandémie de Covid-19 aura permis à Roselyne Bachelot de redorer son blason. Il est loin le temps où on lui reprochait d'avoir dilapidé l'argent public en masques et doses de vaccins durant sa gestion la grippe H1N1. Les récents événements ont aujourd'hui donné une toute autre image de l'ancienne ministre de la santé. Une situation face à laquelle Roselyne Bachelot garde la tête froide : "Je sais que de telles excitations médiatiques ne durent qu’un moment", confiait-elle.

L'intégralité de notre entretien avec Roselyne Bachelot est à retrouver dans

Retrouvez cet article sur GALA

Laeticia Hallyday : cette apparition au cinéma passée presque inaperçue
Mort de Guy Bedos : qui est Karen Blanguernon, sa première femme ?
“Ça a changé ma vie” : Arnaud Ducret initié par sa compagne à… la pole dance !
Guy Bedos « fiancé » à Françoise Dorléac, la sœur de Catherine Deneuve : ses rares confidences
Dominique Lavanant : cette vocation inattendue à laquelle elle a renoncé de justesse