Roselyne Bachelot étudie "avec beaucoup de soin" le concert test à Barcelone

Jade Toussay
·1 min de lecture
Pour tenter de redonner vie au secteur de la culture à l'arrêt, la ministre de la Culture Roselyne Bachlot a dit suivre de près une étude menée lors d'un concert-test à Barcelone dans des conditions particulières, avec notamment un test négatif au Covid-19 à présenter à l'entrée de la salle. (Photo: AFP)
Pour tenter de redonner vie au secteur de la culture à l'arrêt, la ministre de la Culture Roselyne Bachlot a dit suivre de près une étude menée lors d'un concert-test à Barcelone dans des conditions particulières, avec notamment un test négatif au Covid-19 à présenter à l'entrée de la salle. (Photo: AFP)

CULTURE - Roselyne Bachelot a les yeux tournés vers l’Espagne. Et plus précisément vers Barcelone, où un concert un peu particulier s’est tenu le 12 décembre malgré l’épidémie de Covid-19, dans des conditions qui pourraient inspirer les autorités françaises.

Les annonces de Jean Castex le 7 janvier ont douché les espoirs du secteur culturel: cinémas, salles de spectacles, de concert et autres ne rouvriront pas leurs portes de si tôt, faute d’une seconde vague épidémique toujours difficile à maîtriser. Invitée de franceinfo ce vendredi, la ministre de la Culture a refusé de donner une éventuelle date de réouverture mais s’est voulue positive: elle a confié qu’elle étudiait “avec beaucoup de soin” un concert-test qui a eu lieu à Barcelone, avec un protocole sanitaire inédit.

Baptisée Prima-CoV, cette expérience organisée par un festival de musique, en partenariat avec un hôpital local, a réuni 1047 personnes. À l’entrée, tous les participants ont été testés négatifs au coronavirus avec un test antigénique, puis séparés en deux groupes: un groupe “témoin” et un autre de près de 500 personnes qui ont assisté au concert donné en intérieur.

Mais attention, pas dans n’importe quelles conditions: debout, avec un masque FFP2 obligatoire, une organisation pour éviter les files d’attente aux toilettes ou ailleurs, un espace fumeur restreint et des stands dédiés aux consommations où il était possible d’enlever son masque pour boire un verre. Un système de ventilation particulièrement développé a aussi ét&...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.