Rose touchée par un cancer : comment la maladie l'a fait replonger dans ses addictions

Elle pensait avoir vaincu ses addictions. Le 21 février dernier, Rose avait révélé sur les réseaux sociaux avoir été touchée par un cancer. "Lorsque les confinements successifs furent levés, ce n'est pas des concerts qui m'attendaient, mais un cancer du sein", avait confié la chanteuse, ajoutant que "la musique a(vait) disparu de (s)a vie pour un temps, et pas mal de choses aussi, laissant de plus en plus de place à la maladie mais à la guérison surtout". Après avoir subi une ablation du sein, l'artiste est désormais guérie et ce vendredi 30 septembre, elle a accepté de se confier sur cette difficile épreuve sur le plateau de Ça commence aujourd'hui.

Face à Faustine Bollaert, Rose est notamment revenue sur le jour où elle a appris qu'elle souffrait d'un cancer du sein, et sa réaction étonnante au moment où on lui a annoncé la maladie. "Je suis un peu bizarre car j'ai pris la nouvelle comme une bonne nouvelle, entre guillemets, dans le sens où je savais qu'il y avait une épreuve qui devait arriver pour m'aider, parce que je n'avançais pas", a confié la chanteuse, avant d'ajouter : "Il y avait quelque chose qui était bloqué en moi. Je faisais tout pour aller bien : je faisais deux heures de yoga le matin, je mangeais bio, je ne mangeais plus de viande. Parce que moi c'est tout ou rien. Et à un moment donné, pendant cette période-là, j'ai tout lâché".

Rose : "j'ai pris un verre pour aller bien et après ça glisse"

L'annonce de son cancer du sein (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Angelina Jolie, Shannen Doherty, Evelyne Dhéliat, Claudia Tagbo... Ces stars qui ont médiatisé leur cancer du sein
Amber Heard : comment elle essaye de se reconstruire loin des Etats-Unis
Alain Delon affaibli ? Sa fille Anouchka publie un tendre cliché qui laisse peu de place au doute
Lou Doillon : deux mois après son accouchement, elle dévoile son corps et "la réalité du post-partum"
Jacques Legros : pourquoi il ne souhaite pas contacter Nathalie Marquay après ses critiques