Rose McGowan "fière" : son soutien aux femmes qui accusent Marilyn Manson d'abus

·2 min de lecture

Rose McGowan s'est exprimée lundi en vidéo pour apporter publiquement son soutien aux femmes qui ont accusé son ex-compagnon, le chanteur Marilyn Manson, de viols et d'abus.

Sa réaction était très attendue. Lundi 1er février 2021, Rose McGowan s'est exprimée dans une vidéo publiée sur sa page Instagram, apportant publiquement son soutien aux femmes qui accusent Marilyn Manson de viols et d'abus. L'actrice de 47 ans connaît bien le chanteur de 52 ans pour avoir été sa compagne entre 1997 et 2001. Ils avaient même été brièvement fiancés avant leur rupture.

Marilyn Manson est accusé par plusieurs femmes, dont son ex-petite amie, l'actrice Evan Rachel Wood, d'abus sexuels, physiques et émotionnels. Toutes ont partagé sur leur compte Instagram des récits terrifiants dans lesquels elles expliquent avoir été manipulées, séquestrées, torturées et violées. Marilyn Manson, de son vrai nom Brian Warner, a réagi lundi à son tour en démentant les accusations, prétextant des «relations consenties». Sa maison de disque s'est par ailleurs désolidarisée, annonçant qu'elle mettait un terme à leur collaboration.

"Quand je dis qu'Hollywood est une secte..."

Figure de proue du mouvement #MeToo, ayant été l'une des premières femmes à dénoncer les agissements du producteur Harvey Weinstein, qui l'a violée en 1997, Rose McGowan s'est dite «désolée» pour les personnes qui ont été victimes des abus de Marilyn Manson». «Ma déclaration : je suis profondément désolée pour les personnes qui ont subi les abus et la torture mentale de Marilyn Manson. Quand je dis qu'Hollywood est une secte, je veux dire que l'industrie du divertissement, y compris l'industrie de la musique, est une secte. Le culte protège la pourriture au sommet. Leur maladie est une maladie qui doit être arrêtée. Le complexe de renommée industrielle choisit qui il protège et qui il laissera être ses victimes. Pour le profit. Je suis aux côtés d'Evan(...)

Lire la suite sur Paris Match

Ce contenu peut également vous intéresser :