Comment le rose est-il devenu la couleur des filles ?

Bleu pour les garçons, rose pour les filles : en réalité, il n'en a pas toujours été ainsi. Dans l'Antiquité et au Moyen-Âge, la couleur rose était plutôt attribuée aux hommes. C’est ce qu’on apprend dans une vidéo de nos confrères de Radio France.

Comme en témoigne l’iconographie de ces deux époques. Considéré comme un sous-type de rouge, il était associé aux valeurs de la masculinité : le pouvoir, l'autorité et la guerre. Il n'y avait même pas encore de mot en grec ou en latin pour dire rose. Il devient une véritable mode à la Renaissance, mais principalement réservée aux élites et aux hommes. Et l'on gardait le bleu pour les femmes, en référence au manteau de la Vierge Marie dans l'art.

Le rose a-t-il toujours été attribué aux femmes ? Mais que se passe-t-il aux temps modernes alors ? Quel progrès technologique systématise le rose pour les filles dans les années 80 ? Écoutez la suite de cet épisode de "Maintenant vous savez".

Un podcast Bababam Originals, écrit et réalisé par Johanna Cincinatis.

À écouter aussi :

Qu’est-ce que la dysphorie de genre ?

Comment le "femvertising" façonne-t-il le marketing ?

D’où vient l’événement Octobre Rose ?

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices


Comment le rose est-il devenu la couleur des filles ?