Rosalie Blum : Camille Jourdy se confie sur l'adaptation de sa bande-dessinée par Julien Rappeneau

Jérémie Dunand

AlloCiné : Comment vous est venue l'idée de la trilogie Rosalie Blum ? Qu'aviez-vous envie de raconter à travers cette bande-dessinée ?

Camille Jourdy : J'ai écrit l'histoire de Rosalie Blum lorsque j'étais étudiante à l'école des arts décoratif de Strasbourg. En fait c'était mon projet de diplôme. L'envie de départ était de raconter l'histoire d'une filature, quelqu'un qui suivrait quelqu'un d'autre parce qu'il a l'impression de l'avoir déjà vu quelque part. J'ai eu cette idée simplement en imaginant que cela m'arrivait à moi-même. On a tous eu déjà cette impression en croisant quelqu'un de l'avoir déjà vu auparavant, sans se souvenir ni de quand ni de où. Pour l'idée de la filature, lorsque j'observe les gens dans la rue j'aime imaginer qui ils sont, quelle peut être leur vie, je me demande ce que cela donnerait si je les suivais, qu'est-ce que j'apprendrais sur eux... J'ai essayé de le faire une fois (pour écrire le scénario de la bande-dessinée), j'ai suivie une femme deux minutes sur la place Kleber à Strasbourg, mais c'était trop compliqué... C'était beaucoup plus simple de tout inventer... 

J'avais envie de raconter l'histoire d'une rencontre étrange et originale entre plusieurs personnages (j'aime ce genre d'histoires) et donc ensuite j'ai eu l'idée d'ajouter le personnage d'Aude, la nièce de Rosalie. Mais au-delà de l'intrigue j'avais envie de construire de vrais personnages, des personnages qui existent avec leurs caractères, leurs failles, leurs secrets... J'ai passé beaucoup de temps à travailler leur portrait, que ce soit au niveau du dessin ou au niveau des dialogues. Ce qui m'intéressait, et ce qui m'intéresse toujours, c'est la psychologie des personnages et ce qu'il se passe entre eux. Toute la complexité des rapports humains...


Julien Rappeneau vous a-t-il fait lire son scénario une fois terminé ? Quelle a été votre réaction ?

Oui Julien Rappeneau m'a envoyé la copie du scénario quand il a eu fini de l'écrire. C'était un moment très particulier de le lire car je découvrais comment il se l'était approprié. Dans l'ensemble c'est très étrange comme expérience car Rosalie Blum c'est quelque chose de très personnel pour moi, quelque chose qui m'a accompagné pendant des années et qui m'appartient. Et tout d'un coup cela appartient aussi à quelqu'un d'autre. Cela m'a beaucoup plu comme expérience. J'ai adoré lire le scénario en découvrant tout ce qui avait été changé, en me laissant surprendre. J'ai trouvé que c'était vraiment malin ce qui avait été modifié dans le scénario. Parfois en lisant je me disais "tiens ça c'est différent...". Et puis en continuant la lecture je comprenais ce que Julien avait voulu faire et je trouvais cela très intéressant.

Qu'avez-vous ressenti en découvrant le film ? Avez-vous retrouvé l'univers si particulier de votre Rosalie Blum ?

Le film je l'ai savouré. C'était fantastique de voir mes propres personnages incarnés par des vrais acteurs. J'ai eu l'occasion d'aller deux fois sur le tournage et là aussi ça a été un moment très émouvant. Les décors sont assez fidèles à la BD. Je travaille beaucoup d'après photos pour créer mes décors et les dessiner, du coup je m'inspire souvent de lieux et d'objets familiers. Beaucoup d'objets et de meubles qui m'appartiennent se retrouvent dessinés dans mes BD. Et donc sur le tournage j'avais un peu l'impression d'être chez moi... Les personnes chargées des décors sont allées jusqu'à trouver certains objets identiques, comme le porte manteau du salon de coiffure de Vincent. Ce n'est pas grand-chose mais cela m'a amusé.

En réalité il y a beaucoup de choses qui changent par rapport à la BD mais tout en lui restant fidèle, comme si elle avait été traduite dans un autre langage. Tous ces changements m'ont paru assez astucieux. Et puis il y a une chose en plus qui ne pouvait pas exister dans la BD, c'est la musique ! Et la musique, d'une autre manière, sert à renforcer les émotions. Au final je crois qu'on retrouve bien l'univers de ma BD... Bien sûr c'est le film de Julien Rappeneau et non le mien. Il se l'est approprié et c'est très bien comme ça.


Que pensez-vous du choix de Noémie Lvovsky, Kyan Khojandi et Alice Isaaz pour incarner Rosalie, Vincent, et Aude, vos 3 héros ?

J'étais absolument ravie du choix de Noémie Lvovsky ! Je l'avais déjà vue dans plusieurs film, notamment Les Beaux gosses et Camille redouble, et j'aimais beaucoup cette actrice. J'avais d'ailleurs pensé à elle lorsque j'imaginais qui pourrait incarner le rôle de Rosalie. J'ai été très heureuse de la rencontrer. J'ai aussi eu l'occasion de rencontrer Kyan Khojandi et Alice Isaaz. J'avoue que je ne les connaissais pas avant et je suis très contente de l'interprétation qu'ils ont faite des personnages. J'ai aussi beaucoup apprécié Philippe Rebot, Anémone, Sara Giraudeau, et Camille Rutherford.

Pour vous, l'histoire de Rosalie Blum s'est-elle définitivement achevée en 2009, avec la parution du troisième tome ? Ou pourriez-vous avoir, un jour, envie de retrouver certains de ces personnages, sous une forme ou une autre, dans une future bande-dessinée ?

A priori je n'ai pas prévu de suite à Rosalie Blum, mais je pourrais éventuellement réutiliser les personnages pour leur faire vivre une autre histoire... Pourquoi pas un jour...