Rosalia enflamme le défilé Louis Vuitton homme à Paris

La superstar de la pop Rosalia a enflammé jeudi le défilé Louis Vuitton dans un décor d'appartement d'enfant bariolé, volant la vedette à la collection masculine faite par les studios, faute de successeur à Virgil Abloh décédé fin 2021.

Tel un fantôme, en doudoune et pantalon oversize, elle s'est baladée dans les pièces avant de monter sur le toit d'une voiture et commencer sa performance.

Elle se faufilait au milieu de mannequins défilant de façon chaotique dans cette installation, chantant, dansant ou sautant sur un lit.

Louis Vuitton, orphelin de son directeur artistique des collections masculines, l'Américain Virgil Abloh décédé en novembre 2021 et qui n'a toujours pas été remplacé, a confié cette saison la collection à un collectif de créatifs.

Les cinéastes Michel et Olivier Gondry, le styliste Ibrahim Kamara, récemment nommé à la tête des collections d'Off-White, ou le fondateur de la marque KidSuper, Colm Dillane, ont fait partie de ce projet multi-disciplinaire, une approche qui était très chère à Virgil Abloh.

Pour la troisième fois depuis son décès, plusieurs personnes impliquées dans la préparation de ce spectacle sont sorties saluer le public à la fin du défilé.

Comme la mise en scène du show, la collection était très riche: des costumes décontractés dans toutes les nuances de gris, des imprimés en dots (points) élaborés en collaboration avec l'artiste japonaise Yayoi Kusama, des bombers, des tenues scintillantes...

Aux pieds, on trouvait des baskets à grosse semelle futuriste et, sur la tête, des couvre-chef hybrides entre casquette et cagoule, des chapeaux et foulards ou des casques d'aviateur.

neo/mch/ide