Ronflements : ils touchent aussi les femmes (et ce n'est pas anodin)

![CDATA[Shutterstock]]

"Docteur, je ronfle et j'ai honte ; c'est moche et ça fait vieux !" C'est souvent comme cela que les femmes viennent consulter et débarquent dans mon cabinet, indique le Dr Marc Blumen, ORL à l'hôpital Foch à Suresnes. Beaucoup imaginent que seuls les hommes ronflent. En réalité, s'ils le font un peu plus - parce qu'ils sont souvent plus touchés par les problèmes de surpoids et ne sont pas protégés par leurs hormones -, les femmes ne sont pas en reste et ne le savent pas toujours. "Concrètement, en tant que femme, on peut ronfler de petite fille à grand-mère, sans distinction" explique le médecin.

Un diagnostic plus tardif chez les femmes

"Des études plus longues, des carrières qu'elles privilégient plus souvent... La vie des femmes a évolué, si bien qu'elles restent célibataires plus longtemps qu'avant. Résultat, personne n'est là pour leur faire remarquer qu'elles ronflent et qu'elles font éventuellement des apnées" précise le Dr Blumen.

D'autant que les hommes ont souvent le sommeil plus lourd que les femmes, habituées à rester sur le qui-vive pour les enfants durant la nuit ; que l'on a longtemps appris aux médecins que "seuls les hommes faisaient des apnées et que la symptomatologie présentée par les femmes est un peu différente que celle des hommes concernant les apnées : fatigue importante plutôt que somnolence, voire insomnie. Enfin, parce que c'est n'est pas politiquement correct, les femmes ne se plaignent pas autant que les hommes",ajoute (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Pénurie de médecins : vont-ils devoir soigner après 65 ans ?
Peut-on conduire après avoir pris du CBD ?
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce mercredi 7 septembre 2022 : cas, les infos du jour en direct
Cancer de la peau : cette découverte pourrait ouvrir la voie à un nouveau traitement contre le mélanome
Antidouleur: sur la piste d'un médicament sans effets secondaires