Vous ronflez ? Attention, vous avez des risques de devenir aveugle

Tim Kitchen via Getty Images

La prudence est de mise. Les ronfleurs et les personnes victimes de troubles du sommeil auraient plus de risques de devenir aveugles, selon une nouvelle étude scientifique.

Si le ronflement peut devenir très handicapant au quotidien, il pourrait aussi être le signe d’un sérieux problème de santé. Selon une nouvelle étude, dont les conclusions ont été relayées par le Daily mail, les ronfleurs et les personnes victimes de troubles du sommeil auraient plus de risques de… devenir aveugles.

Concrètement, pour parvenir à ce constat, les scientifiques ont passé au crible les habitudes de sommeil de plus de 400 000 personnes au Royaume-Uni, âgées de 40 à 69 ans, sur 15 ans. Et après analyses de données, ils se sont aperçus que les ronfleurs étaient 10% plus susceptibles d'avoir un glaucome, une maladie chronique de l'œil due à des lésions du nerf optique. Courante chez les personnes âgées, cette affection oculaire entraîne une perte progressive de la vision si elle n’est pas traitée.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, mal dormir, et en plus ne pas le savoir, c’est extrêmement dangereux pour votre santé"

Un dépistage oculaire régulier nécessaire

"Le ronflement, la somnolence diurne ou encore l'insomnie étaient tous associés au risque de glaucome", ont déclaré les auteurs de l’étude tout en rappelant aux personnes souffrant de troubles du sommeil l’importance de subir un dépistage oculaire régulier pour prévenir au plus tôt cette maladie.

Comme ils l’ont expliqué, la pression interne de l'œil est un facteur clé dans le développement du glaucome. Elle augmente lorsqu'une personne est allongée et lorsque les hormones du sommeil sont détraquées. La dépression et l'anxiété, qui vont souvent de pair avec l'insomnie, peuvent également augmenter la pression oculaire interne, peut-être en raison d'une production dérégulée de cortisol, ont-ils suggéré.

De même, des épisodes répétés ou prolongés de faibles niveaux d'oxygène cellulaire, causés par l'apnée du sommeil, pourraient endommager directement le nerf optique.

Selon les chiffres rapportés par l’Assurance maladie, le glaucome touche 1 à 2% de la population de plus de 40 ans et environ 10% après 70 ans. Environ 800 000 personnes sont traitées en France mais 400 000 à 500 000 présenteraient la maladie sans le savoir.

VIDÉO - Il se moque des ronflements de sa femme