Ron DeSantis, Mark Zuckerberg, Jordan Veretout... Bonne ou mauvaise semaine ?

© Shutterstock/SIPA, Alexander Pohl/Action pre/SIPA, NSJsport/Shutterstock/SIPA

Bonne semaine

Ron DeSantis. Il est le grand vainqueur, côté républicain, des élections de mi-mandat qui n’ont pas vu déferler sur les États-Unis la vague rouge annoncée : alors que les candidats trumpistes ont été à la peine, quand ce n’est pas balayés, le gouverneur de Floride a été réélu haut la main, avec une impressionnante marge de 20 points (59,5 % des voix pour 39,9 % à son adversaire démocrate Charlie Crist). Une rampe de lancement idéale pour DeSantis, 44 ans, bien décidé à piétiner les plates-bandes de Donald Trump lors de l’investiture républicaine pour la présidentielle de 2024.

Jordan Veretout. Un an après sa cinquième et dernière sélection en équipe de France, Jordan Veretout a eu l’heureuse surprise d’être appelé pour la Coupe du monde. Pas vraiment attendu, le milieu de 29 ans monte en puissance avec l’Olympique de Marseille et sera l’autre représentant de son club avec Mattéo Guendouzi. Jours heureux pour celui qui a été décisif le week-end dernier en Ligue 1, passeur pour Samuel Gigot, seul buteur d’un Olympico brûlant face à Lyon (1-0).

Mauvaise semaine

Brittney Griner. Le goulag, rien que ça, pour une vapoteuse. Incarcérée en Russie depuis près de neuf mois, la basketteuse américaine a été extraite le 4 novembre de sa prison moscovite et est « en route pour une colonie pénitentiaire », ont fait savoir mercredi ses avocats. La double médaillée d’or olympique, condamnée à neuf ans de prison pour trafic de drogue, a vu son appel rejeté le 25 octobre. El...


Lire la suite sur LeJDD