Romy Schneider : ce dernier appel de détresse passé avant sa mort

·2 min de lecture

Dans son livre Le destin tient à un cheveu, Denis Poulin revient sur cet appel passé par l'actrice à son perruquier juste avant sa mort. Un appel lourd de sens qui a plongé son destinataire dans une profonde culpabilité.

C'est une chose qu'il ne se pardonnera jamais. Dans son livre Le destin tient à un cheveu, paru le 22 octobre 2020 aux éditions Médiaspaul, Denis Poulin décortique la relation si particulière qu'entretenait l'une des icônes du cinéma français, Romy Schneider, avec son assistant coiffeur. Quelques mois avant sa mort tragique, celle qui avait fait chavirer le coeur d'Alain Delon fait la rencontre de son nouveau perruquier, artiste réputé dans le tout Paris. Ensemble, ils tissent une relation "intime" au point que cette dernière lui confie son malheur incurable dû à la mort de son fils, David, ainsi que ses blessures les plus profondes. Dans son livre dédié à l'actrice, Denis Poulin raconte la stupeur de son confident de l'époque en découvrant que Romy Schneider s'était donné la mort quelques heures après qu'il ait refusé de la rejoindre...

"Il éprouvait depuis un sentiment de culpabilité insurmontable"

"Il était un ami intime qui la réconfortait les soirs de blues", peut-on lire dans le livre Le destin ne tient qu'à un cheveu. Une relation de confiance qui explique pourquoi Romy Schneider lui a dédié son dernier geste : "Elle l'avait d'ailleurs appelé la nuit de sa disparition, pour lui demander de la rejoindre... ce qu'il n'avait pu faire", explique Denis Poulin. Le lendemain matin, le perruquier apprend la terrible nouvelle et tombe des nues. Romy Schneider est retrouvée sans vie au domicile d'un ami, allongée près d'un verre de vin et d'une boite de médicaments entamée. Pour son ami, le sentiment d'avoir provoqué sa mort est inévitable : "À son réveil, il avait appris la terrible nouvelle à la radio et éprouvait depuis un sentiment de culpabilité insurmontable."

Un autre proche de Romy Schneider a eu bien du mal à se remettre de cette tragique nouvelle. En effet, Alain Delon n'a jamais vraiment fait le deuil de la mort de son ancienne compagne. Pourtant, comme il l'expliquait dans Romy, une longue nuit de silence, il avait senti quelque chose arriver : "Elle s'est délibérément laissée mourir. Elle n'a jamais supporté la mort de (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :