Italie : des gendarmes se déguisent en prêtres pour arrêter des escrocs

·1 min de lecture
Les malfaiteurs sont soupçonnés de vingt escroqueries avérées ou tentées, représentant un dommage financier de 1,6 million d'euros, ainsi que de vols à hauteur de 3 000 et 30 000 euros.

Après trois ans d’enquête, des policiers italiens ont arrêté cinq hommes suspectés d’escroquerie en bande organisée. Se faisant passer pour des prêtres, ils ont pu organiser un flagrant délit.

L’affaire commence en 2017. Deux personnes portent plainte pour escroquerie à hauteur de 20 000 et 70 000 euros. La fraude consiste à repérer, dans un premier temps, sur les annonces publiques, les entrepreneurs en difficulté.

Contactés, les chefs d’entreprise rencontrent des hommes déguisés en prêtres, se présentant comme des intermédiaires du Vatican ou d'une société financière luxembourgeoise fictive selon Le Progrès. Pour les sortir de leur difficulté, les escrocs leur proposaient alors des prêts avantageux à condition de payer d’avance les intérêts.

1,6 million d'euros

En 2018, les policiers arrêtent deux premiers escrocs. Postés à la sortie de la basilique Sainte-Marie-des-Anges, déguisés eux aussi en prêtre, les "carabinieri" assistent à un flagrant délit où deux faux prêtres subtilisent 15 000 euros à un entrepreneur.

Ce jeudi 8 juillet, le reste de la bande a été arrêté selon la compagnie des Carabinieri du centre de Rome. Au total, ce sont cinq hommes accusés d’avoir tenté ou réussi une vingtaine d’escroqueries pour un montant de 1,6 million d’euros, qui vont être jugés.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles