Publicité

Romans-sur-Isère : huit mois de prison ferme pour avoir menacé la maire de la commune

Un homme de 27 ans, accusé notamment d'avoir menacé de « décapiter » Marie-Hélène Thoraval, la maire LR de Romans-sur-Isère (Drôme), et de « jongler avec (son) crâne », a été condamné à 14 mois de prison, dont six avec sursis, par le tribunal de Valence, a fait savoir Le Dauphiné Libéré, lundi 5 février. Le parquet avait requis 18 mois de prison, dont quatre avec sursis probatoire. Interpellé en région parisienne, l'accusé, en détention provisoire depuis fin décembre, a nié les faits qui lui étaient reprochés. Il avait déjà été condamné à plusieurs reprises à de la prison ferme pour des faits similaires, pour menaces et outrages.

Sur X, l'édile a réagi : « Après ses menaces de mort, le prévenu écope d’une peine de 8 mois de prison ferme, soit la même peine de prison que celui qui avait proféré des intimidations. Avec ce jugement, on a une caractérisation explicite de la culture de l’excuse. » En effet, un certain Sébastien P., avait été condamné, début décembre, pour avoir appelé et menacé Marie-Hélène Thoraval à sa mairie. Et cette dernière d'indiquer, le 30 novembre dernier, sur BFMTV, avoir « reçu deux appels anonymes, avec un message plutôt qui relevait de l’intimidation, me demandant si je disposais d’une kalachnikov chez moi et si j’avais des gardes du corps ».

À lire aussi Marie-Hélène Thoraval, maire de Romans-sur-Isère : « Beaucoup de Français me supplient de tenir bon »

C'est à Romans-sur-Isère qu'était scolarisé le jeune Thomas, un lycéen de 16 ans mor...


Lire la suite sur LeJDD