La romancière américaine Barbara Kingsolver : "Je comprends la colère des électeurs de Trump"

·1 min de lecture

Il est présent tout au long de son roman Des Vies à Découvert  et pourtant, la romancière américaine Barbara Kingsolver, finaliste du Grand Prix de littérature américaine 2020, n'écrit JAMAIS Donald Trump. "Je ne voulais surtout pas qu'il se mette à m'envoyer des tweets!" dit-elle, au JDD. Dans une magnifique démonstration que le nouveau et l'ancien se sont toujours opposés, Barbara Kingsolver prouve qu'il faut placer tous ses espoirs dans la jeunesse qui, elle, a déjà tout compris.

Avez- vous déjà voté?
Oui, il y a un mois. C’est un sentiment très agréable d’avoir pu exercer mon droit de citoyen.

Pour qui?
Joe Biden. Cette fois il va gagner. Il existe encore un certain nombre de personnes, de familles, d’homme blanc qui n’accepteront jamais sa victoire. Tant de gens dans ce pays se sentent mis de côté, sans voix que le jour du vote et après ils vont crier, hurler.

Cela vous fait-il peur?
Oui. Je m’attends à beaucoup de troubles et de désordre. Je suis très inquiète pour notre pays, notre Constitution, notre démocratie. Il ne quittera jamais la Maison-Blanche d’une façon civilisée, il utilisera tous les recours juridiques possibles et il essaiera aussi d’utiliser l’armée mais ça au moins on peut être en partie rassuré avec les propos injurieux qu’il a tenus envers les généraux, je doute qu’ils lui accordent une oreille compatissante. Cela va être une catastrophe parce que nous ne savons rien. 

"

Je ne voulais pas dater ce livre, je le voulais sans âge historique

"

Vous ne nomme...


Lire la suite sur LeJDD