Roman Polanski exclu des César, Johnny Depp viré mais payé, carte blanche à Dadju, une série phare de Netflix renouvelée et la pub en chute

·1 min de lecture

Une éviction qui fait parler.

C’est officiel : Roman Polanski ne fait plus partie de la gouvernance des César. Le réalisateur franco-polonais a été exclu ce mardi de ce cercle très fermé chargé de prendre les décisions majeures qui concernent le fonctionnement de la cérémonie des César. Roman Polanski avait été automatiquement réélu en septembre dernier. C’était la procédure jusqu’ici : les membres historiques de la gouvernance étaient reconduits d’office. Parmi eux : Costa-Gavras, Régis Wargnier, Thomas Langmann ou encore le patron des César de 2003 à 2020, Alain Terzian. Et ils ont aussi été exclus ce mardi.

Ça pourrait marquer la fin d’une année très compliquée pour les César...

C’est comme ça que cette décision est vécue. Elle permet enfin aux César de prendre un vrai nouveau départ. En début d’année, le manque de transparence dénoncé par plusieurs figures du cinéma français, et des accusations de discrimination avaient poussé l’Académie toute entière à démissionner. Mais au mois de septembre, au moment de l’annonce des nouveaux membres de l’assemblée, la reconduction automatique des membres historiques, à commencer par celle de Roman Polanski, avait fait grincer des dents. Deux de ces membres historiques avaient choisi de  démissionner face à la polémique, mais les 16 autres ont attendu d’en être exclus.

La publicité va lourdement chuter en France cette année.

-22%. C’est la tendance alarmante qui devrait être enregistrée par le secteur de la publicité. Le marché devrait a...


Lire la suite sur Europe1