Roman Polanski contraint d'annuler une visite dans son ancienne école en Pologne

Roman Polanski a annulé sa venue à l’école de cinéma de Lodz, en Pologne. Le réalisateur franco-polonais, en tournée de promotion pour son dernier film, J'accuse, devait y donner une conférence à l’attention des étudiants samedi 30 novembre.

avec notre correspondant à Varsovie,

Le communiqué de l'école est laconique et n’explique pas pourquoi Roman Polanski a décidé d’annuler sa participation à la conférence qui lui était consacrée, samedi. Le cinéaste était pourtant présent à Lodz, en plein cœur de la Pologne, vendredi soir. Il recevait un prix spécial dans le cadre d'un festival de cinéma.

Certains étudiants de l'école de cinéma de Lodz avaient contesté la venue de Roman Polanski, et lancé une pétition sur internet, pour rappeler que le réalisateur de J'accuse fait l'objet de cinq accusations de viol ou agression sexuelle, dont une nouvelle émanant d'une photographe française. Les faits remonteraient à 1975.

Un héritage qui divise l'ancienne école de Roman Polanski

Cette semaine, la visite du cinéaste a suscité beaucoup de réactions de soutien et d’opposition au sein de l’école de Lodz et chez les étudiants. Un peu plus d’une centaine d’entre eux ont signé la pétition demandant l’annulation de la rencontre, au nom du « respect envers toutes les victimes de comportements violents ».

La direction de l’école affirme que ces signatures ne représentent qu’une infime minorité des étudiants, 99% d’entre eux soutiendraient la visite. Le directeur, dans un courrier, a rendu hommage au réalisateur, un ancien élève de l’établissement qui a, dit-il, grandement contribué au rayonnement international de son école.