Romain Grosjean, le miraculé de la F1

Par Yves Maroselli
·1 min de lecture
Après un choc à plus de 200 km/h, Romain Grosjean est resté prisonnier du cockpit de sa voiture en feu pendant 28 secondes avant de réussir à s'extirper des flammes.
Après un choc à plus de 200 km/h, Romain Grosjean est resté prisonnier du cockpit de sa voiture en feu pendant 28 secondes avant de réussir à s'extirper des flammes.

Alors que Romain Grosjean vient d'annoncer son retour en compétition dans le championnat nord-américain d'Indycar pour 2021 au sein de l'écurie Dale Coyne Racing, Canal+ reviendra ce samedi en détail sur le très spectaculaire accident du premier tour du Grand Prix de Bahreïn qui a mis une fin prématurée à sa carrière en F1.

Ce documentaire Grosjean, retour de flammes permet de mesurer le choc, dans tous les sens du terme, subi par le pilote et tout le milieu de la Formule 1 ce 29 novembre 2020, mais aussi, heureusement, les énormes progrès réalisés ces dernières années dans le domaine de la sécurité. Grosjean le dit lui-même : « Il y aura un avant et un après (?) Ma vie ne sera plus jamais la même (?) Chaque jour en plus est un bonus. »

Un choc à plus de 200 km/h

Et pour cause, lancé à pleine vitesse dans la première ligne droite du circuit, Grosjean, lorsqu'il se déporte sur sa droite, ne voit pas dans son angle mort l'AlphaTauri de Kyvat qui le suit, touchant de sa roue arrière droite, l'avant gauche du russe. À partir de là, le pilote franco-suisse devient simple passager passif de sa monoplace, qui percutera six dixièmes de seconde plus tard, et à plus de 200 km/h, le rail de sécurité placé à droite de la piste. Sous la violence du choc recréé en vue 3D pour le documentaire, la monoplace Haas se coupe en deux, la partie arrière et la mécanique continuant leur course le long du rail, alors que l'avant, constitué de la bien nommée cellule de survie dans laq [...] Lire la suite