Romain Bardet, devancé par Jai Hindley lors de la 9e étape du Giro : « C'est vraiment rageant »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
bardet (romain) - (fra) - (B. Papon/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Deuxième de la 9e étape du Tour d'Italie, Romain Bardet a confirmé sa grande forme sur les pentes du Blockhaus ce dimanche. À chaud, pourtant, le Français était surtout frustré de ne pas avoir levé les bras.

« Il y a dix jours, auriez-vous signé pour être si bien placé au général à la première journée de repos ?
Oui, même si depuis ma victoire au Tour des Alpes, je savais que j'étais en forme en arrivant au départ du Giro. En revanche, je ne connaissais pas le niveau des autres et il semble que je sois parmi les meilleurs ici. C'est une bonne chose. Mais là, je suis surtout énervé de ne pas avoir gagné. C'est un peu difficile à accepter...

« Avec Carapaz et Landa, on n'a pas assez collaboré jusqu'au sommet »

Comment vous êtes-vous senti dans l'ascension du Blockhaus ?
Franchement, je me suis senti bien tout du long. C'était assez difficile quand même parce qu'il y avait du vent et que j'avais subi un ennui mécanique un peu plus tôt dans l'étape, ça m'avait coûté un peu d'énergie, mais les jambes ont quand même bien répondu. Dans la dernière ascension, je savais qu'Ineos allait tenter quelque chose et qu'il fallait surtout rester dans la roue de (Richard) Carapaz pour le suivre quand il allait attaquer. Avec lui et (Mikel) Landa, on était les trois meilleurs aujourd'hui, mais on n'a pas assez collaboré jusqu'au sommet. On ne s'est pas entendus. C'est vraiment dommage de ne pas arriver à trois pour la gagne. Derrière, j'avais l'impression que tout le monde était un peu en dedans. Ça me servira de leçon...

lire aussi

Hindley remporte la 9e étape du Giro devant Bardet, Lopez reste en rose

Racontez-nous votre sprint...
Je fais une erreur dans le dernier virage. J'ai essayé de ne pas trop faire le forcing dans la petite bosse car je savais qu'au sprint, j'étais le plus rapide. Je suis resté dans la roue de Carapaz mais (Jai) Hindley a pris trois longueurs au virage, je ne pensais pas que c'était aussi court après celui-ci... C'est vraiment rageant.

Avez-vous pensé prendre le maillot rose ?
Non, pas vraiment. C'est mieux de rester en retrait encore. »

lire aussi

Giro : Le résumé vidéo de la 9e étape

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles