Roland-Garros : Zverev abandonne sur blessure, Nadal disputera une 14e finale

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le public aura assisté à deux sets et trois heures de jeu d'une demi-finale splendide entre Rafael Nadal et Alexander Zverev, à Roland-Garros, vendredi à Paris. L'Allemand a finalement dû se retirer après s'être tordu la cheville droite. L'Espagnol sera donc en finale le 5 juin face à Marin Cilic ou Casper Ruud.

Un match fantastique qui s'achève dans la douleur et sur des images glaçantes. Le destin a été cruel avec les spectateurs mais, avant tout, avec Alexander Zverev, vendredi 3 juin, lors de la première demi-finale du tournoi de Roland-Garros où l'Allemand affrontait Rafael Nadal. On venait de dépasser les trois heures de jeu sur le court Philippe-Chatrier, l'Espagnol menait un set à zéro et venait d'égaliser dans la deuxième manche (7-6 [8], 6-6) quand son adversaire s'est écroulé.

Le n°3 mondial venait de glisser sur la terre battue pour renvoyer une balle. Immédiatement, le champion olympique à Tokyo a hurlé de douleur et s'est allongé au sol. Les ralentis sont difficiles à voir : sa cheville droite s'est pliée sous un angle anormal, laissant supposer une entorse. Rafael Nadal et plusieurs membres de l'équipe technique du tournoi sont immédiatement venus à son chevet, inquiets. Évacué du terrain sur une chaise roulante, l'Allemand a reçu quelques soins dans les vestiaires.

Mais rien à faire. Peu après, Alexander Zverev est revenu sur le terrain en marchant avec des béquilles pour saluer l'arbitre, son adversaire et le public, incapable de reprendre cette demi-finale. Battu au même stade de la compétition l'an dernier par le Grec Stefanos Tsitsipas, "Sascha" Zverev ambitionnait, cette fois, d'atteindre la finale. Sa blessure a anéanti ses espoirs.

Un premier set au tie-break

Avant ce coup du sort, les deux joueurs avaient offert un nouveau match d'anthologie dans cette quinzaine. L'un et l'autre se sublimaient, Rafael Nadal répondant aux services et coups droits dévastateurs d'Alexander Zverev par les amortis et passing dont il a le secret. L'Allemand, fébrile dans les moments importants et accumulant trop de doubles fautes et de fautes directes, avait perdu une première manche superbe au tie-break, au bout de plus d'1 h 30 de jeu.

Dans la seconde manche, Rafael Nadal a semblé connaître des temps faibles au niveau physique, laissant à son adversaire la main. Cependant, Alexander Zverev n'a pas su saisir les occasions de revenir à une manche partout face au maître des lieux. Ce dernier venait d'inscrire le point qui ouvrait la porte à un nouveau tie-break quand la cheville de l'Allemand a tourné.

Ce n'est pas ainsi que le Majorquin espérait l'emporter, le jour de son 36e anniversaire. Le visage marqué, le n°5 mondial a accompagné son adversaire au moment où celui-ci est venu confirmer à l'arbitre son abandon. Le sport peut s'avérer cruel. Désormais, Rafael Nadal attend de savoir qui le rejoindra en finale, le Croate Marin Cilic où le Norvégien Casper Ruud. Contre l'un ou l'autre, dimanche 5 juin, l'Espagnol visera un 14e sacre à Paris et un 22e Grand Chelem.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles