Roland-Garros : Varvara Gracheva voit la vie en bleu et se qualifie pour les huitièmes de finale

Comme son désormais compatriote Corentin Moutet la veille, Varvara Gracheva s'est qualifiée samedi pour les huitièmes de finale de Roland-Garros. Russe naturalisée française en 2023, la tenniswoman vit une quinzaine spéciale Porte d'Auteuil.

Rien n'aurait pu lui faire plus plaisir. Alors qu'elle concluait son troisième tour face à la Roumaine Irina-Camelia Begu (127e), Varvara Gracheva a eu le plaisir d'entendre une Marseillaise spontanée descendre des tribunes du court Central de Roland-Garros où elle disputait son match samedi 1er juin.

Ce moment, bercé au son de l'hymne national français qu'elle a repris du bout des lèvres, restera longtemps gravé dans sa mémoire.

"C'est immense, pour moi, cela voulait dire que tout le monde m'accepte, que c'est chez moi, ici. Et je suis motivée pour faire encore plus", a dit la joueuse née russe et naturalisée française l'an passé. "C'est tellement spécial, je suis fière, j'en perds mes mots."

La Française, 88e mondiale, qui s'est imposée 7-5, 6-3 aux dépens d'Irina-Camelia Begu, atteint ce stade d'un Grand Chelem pour la première fois à 23 ans.

À lire aussiDjokovic, Alcaraz, Ruud, Tsitsipas, Sinner, Zverev... Qui peut remporter Roland-Garros ?

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Roland-Garros : le n°9 mondial Stefanos Tsitsipas s'envole vers les huitièmes
Corentin Moutet, dernier espoir masculin français, fait son festival à Roland-Garros
Trump condamné : "c'est l'histoire de Bip Bip et Coyote!"