Roland-Garros : ce qu'il faut retenir de cette édition 2022

© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Voilà, c'est fini. L'édition 2022 de Roland-Garros s'est achevée dimanche par un nouveau sacre de Rafael Nadal . Le deuxième tournoi majeur de la saison a eu droit à son lot d'événements marquants. De la retraite de Jo-Wilfried Tsonga au sacre d'Iga Swiatek en passant par la terrible blessure d'Alexander Zverev, voici tout ce qu'il faut retenir de cette quinzaine parisienne.

Les vainqueurs : Nadal, comme d'habitude, Swiatek s'affirme

Pour l'Espagnol, c'est une vieille habitude. Dix-sept ans jour pour jour après son premier triomphe à Paris, Rafael Nadal a décroché un 14e trophée à Roland-Garros en surclassant le Norvégien Casper Ruud en trois petits sets. Un succès qui pourrait bien être le dernier pour le Majorquain, atteint d'un syndrome dégénératif responsable de violentes douleurs au pied. De son propre aveu, il lui est impossible de continuer à jouer si aucune solution n'est trouvée .

La retraite, Iga Swiatek en est très loin. Arrivée Porte d'Auteuil forte de cinq titres consécutifs remportés sur le circuit, la Polonaise, numéro 1 mondiale depuis le retrait d’Ashleigh Barty , a su faire fi de l’immense pression qui pesait sur ses épaules. Parfois bousculée, elle n’a jamais tremblé pendant ce tournoi qu’elle a remporté avec autorité samedi face à Cori Gauff.

Avec 35 victoires d’affilée, elle égale le record de l’icône américaine Venus Williams et confirme son statut de nouvelle reine du tennis féminin. À seulement 21 ans.

L’émotion : Tsonga et Simon tirent leur révére...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles