Roland-Garros : que peuvent espérer les Français ?

·1 min de lecture

Vous vous souvenez d’Hugo Gaston ? Le jeune Toulousain de 21 ans avait été la sensation française du dernier Roland-Garros, disputé en octobre dernier dans la grisaille et l’automne parisien, se hissant jusqu’en huitièmes de finale après avoir éliminé Stan Wawrinka. Mais avec seulement trois joueurs en deuxième semaine (Hugo Gaston, Fiona Ferro et Caroline Garcia) et aucun qualifié en quarts de finale, l’édition 2020 avait été un cinglant fiasco côté français. Problème : le tournoi 2021, qui débute lundi, ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices pour les principaux représentants tricolores, qui enchaînent les mauvais résultats et les pépins physiques ces derniers mois. Europe 1 passe en revue les chances françaises. 

>> A LIRE - Roland-Garros : le casse-tête des "night sessions" sur Amazon

Chez les hommes

Grâce au gel du classement ATP, décidé en raison de la pandémie de coronavirus, Gaël Monfils reste le numéro un français avec sa 15e place mondiale. Mais la Monf, régulièrement blessé ces derniers mois, n’a remporté qu’une seule victoire sur le circuit principal depuis février 2020, à Lyon mi-mai. Il espère faire mieux que l’an passé, où il avait été éliminé dès le premier tour. Autre glorieux ancien, Jo-Wilfried Tsonga (75e) pourrait disputer cette année son dernier Roland-Garros à l’âge de 36 ans. Revenu sur les courts depuis quelques mois après une longue absence, il n’aura que peu d’ambitions si ce n’est de retrouver du plaisir. Richard Gasquet (51e) voudra lu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles