Roland-Garros : le fiasco du tennis français, un mal pour un bien ?

·1 min de lecture

L'édition 2021 de Roland-Garros restera dans les annales du tennis français comme l'un de ses échecs les plus cuisants. Après la défaite de Richard Gasquet jeudi soir contre Rafael Nadal, il n'y a plus aucun représentant tricolore dans les tableaux de simple, dès le troisième tour. Une "performance" qui n'était plus arrivée depuis 53 ans et le début de l'ère Open (1968). Un constat loin d'être isolé, tant le tennis tricolore enchaîne les bilans faméliques ces dernières années aux Internationaux de France.

A partir de ce constat, comment le tennis français peut-il relever ? Sur Europe 1, notre éditorialiste Virginie Phulpin livre son analyse au micro de Matthieu Belliard dans la matinale. Pour elle, le tennis français avait peut-être besoin d'un tel rappel à l'ordre pour repartir de l'avant.

"Ce zéro pointé peut être l’électrochoc dont on avait besoin, un échec historique pour enfin regarder la réalité en face. Cela fait plusieurs années que le tennis français est sur une pente descendante et savonneuse. Mais d’habitude, il y a toujours un joueur ou une joueuse à Roland-Garros pour être l’arbre qui cache la forêt du néant. Et on se concentre sur cette éclaircie pour se bercer de l’illusion que tout ne va pas si mal, finalement. L’an dernier, par exemple, c’est Hugo Gaston qui avait joué ce rôle, et on avait préféré s’extasier sur ses performances, et il y avait de quoi, plutôt que de voir le vide derrière. C’est humain, mais dangereux.

Ouvrir les yeux sur la santé du tennis fr...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles