Roland-Garros: Caroline Garcia et Benjamin Bonzi visés par des insultes après leur défaite

France's Caroline Garcia reacts after winning a point against Taylor Townsend of the U.S. during their first round match of the French Open tennis tournament at the Roland Garros stadium Tuesday, May 24, 2022 in Paris. (AP Photo/Jean-Francois Badias) (Photo: via Associated Press)
France's Caroline Garcia reacts after winning a point against Taylor Townsend of the U.S. during their first round match of the French Open tennis tournament at the Roland Garros stadium Tuesday, May 24, 2022 in Paris. (AP Photo/Jean-Francois Badias) (Photo: via Associated Press)

France's Caroline Garcia reacts after winning a point against Taylor Townsend of the U.S. during their first round match of the French Open tennis tournament at the Roland Garros stadium Tuesday, May 24, 2022 in Paris. (AP Photo/Jean-Francois Badias) (Photo: via Associated Press)

TENNIS - “J’espère qu’au moment où tu liras ce message tu tomberas du lit et tu te feras les croisées.” Éliminé au premier tour de l’édition 2022 de Roland Garros, le tennisman français Benjamin Bonzi a été la cible de messages injurieux sur les réseaux sociaux. Avec la joueuse Caroline Garcia, battue au deuxième tour et victime des mêmes commentaires, ils sont revenus tous les deux pour L’Équipe Explore sur ce phénomène dont se plaignent de nombreux sportifs.

Pour le documentaire La Quinzaine de la Haine et dont L’Équipe a publié un court extrait sur les réseaux sociaux, les deux Français ont accepté de partager certains messages haineux qu’ils ont reçus dès leur défaite. Dans l’un des messages lus par Benjamin Bonzi, les injures se multiplient. Devant son écran, le tennisman estime que sur les soixante messages qu’il a reçus, quarante comportent des insultes.

“Sale p***, j’espère que ta mère t’a abandonné quand t’es née, va mourir”, a, de son côté, notamment reçu Caroline Garcia. Des messages qu’elle juge “tristes” et “blessants” envoyés par “des gens que tu n’as jamais vu de ta vie”. “Ce sont des choses que les gens ne vont pas dire en face”, ajoute-t-elle, avant de conclure que “maintenant ça fait partie du sport”.

“C’est normal pour vous?”

Ils ne sont pas les premiers joueurs de tennis à dénoncer l’avalanche de messages haineux envoyés après une défaite. Alizé Cornet et Gaël Monfils avaient également décidé de dénoncer ces procédés en dévoilant les insultes qui leur avaient été envoyées.

En avril, c’est le Français Benoît Paire qui avait partagé sur Twitter les missives insultantes qu’il avait reçues, envoyés notamment par des parieurs. “S’il te plaît, meurs” (“please die”), “on va te tuer” (“te vamos a matar”), “gros con, arrête le tennis et va faire de la danse” faisaient partie des messages qui lui avaient été envoyés. “C’est normal pour vous?”, s’était-il interrogé sur le réseau social.

Les auteurs du documentaire sont également allés à la rencontre d’un parieur qui a ouvert un compte Twitter sur lequel il s’en prend aux joueurs de tennis, dont le tennisman français Pierre-Hugues Herbert. Les deux jeunes hommes se sont rencontrés pour la première fois pour L’Équipe Explore.

Ce documentaire et ces témoignages viennent à nouveau mettre la lumière sur le cyberharcèlement des sportifs.

À voir également sur Le HuffPostCe ramasseur de balles a failli être blessé par Kyrgios, il finit par récupérer sa raquette

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles