Roland-Garros : Alexander Zverev, un gros défi pour Rafael Nadal en demi-finale

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après son exploit face à Novak Djokovic, Rafael Nadal dispute la première demi-finale de l'édition 2022 du tournoi de Roland-Garros, vendredi. Sur la terre battue parisienne, l'Espagnol est le roi. Mais sa forme physique inquiète alors que se dresse face à lui le puissant Alexander Zverev.

Rafael Nadal va-t-il fêter son 36e anniversaire avec une quatorzième qualification pour la finale de Roland-Garros ? Vendredi 3 juin, le Majorquin souffle une bougie supplémentaire. Et pour ce jour particulier, il a droit à un nouveau match au sommet, sur cette terre battue où il a déjà tant brillé.

Trois jours après son quart de finale légendaire contre Novak Djokovic, commencé mardi soir et terminé mercredi à 1 h 16 du matin, Rafael Nadal revient sur le court Philippe-Chartier pour affronter Alexander Zverev en demi-finale.

L’Allemand, actuellement numéro 3 mondial, n'a pas le palmarès ni la réputation de son adversaire du jour à Paris. Et si Rafael Nadal, modèle de professionnalisme, n'a probablement pas l’intention de sous-estimer le demi-finaliste, Alexander Zverev, lui, a les moyens de gripper la machine de son adversaire.

Zverev veut enfin gagner

En quarts de finale, celui que l'on surnomme "Sascha" a frappé un grand coup en éliminant le phénomène espagnol Carlos Alcaraz. Exceptionnel depuis le début de l'année, ce dernier semblait destiné à retrouver son aîné Rafael Nadal en demi-finale, dans ce qui aurait pu ressembler à un passage de témoin entre le vétéran et le jeune prodige. Mais Alexander Zverev s'en est mêlé et a sorti Carlos Alcaraz en quatre sets, s'offrant ainsi le droit de défier le maître de la terre battue.

Sacré champion olympique en simple à Tokyo l'été dernier, le géant allemand – 1,98 m – s'était déjà hissé jusqu'en demi-finales lors de la dernière édition de Roland-Garros. Le Grec Stefanos Tsitsipas l'avait alors dompté. Cette fois, il espère bien atteindre la finale, lui qui n'a encore jamais accroché un tournoi du Grand Chelem à son palmarès – son meilleur résultat : finaliste de l'US Open 2020.

Après son succès contre Carlos Alcaraz, Alexander Zverev n’a d’ailleurs pas caché son ambition. "Je n'ai plus 20 ou 21 ans. J'ai 25 ans. Je suis à un stade où je veux gagner, où je suis censé gagner", a-t-il déclaré, alors qu'il ignorait encore s'il affronterait Novak Djokovic ou Rafael Nadal. Mais peu importe l’adversaire, Alexander Zverev veut enfin concrétiser sa progression avec un titre du Grand Chelem.

Il lui faudra donc réaliser un exploit : devenir le troisième homme à battre Rafael Nadal à Roland-Garros. En l’espace de 17 ans et 113 matches porte d’Auteuil, seuls le Suédois Robin Söderling, en 2009, et le Serbe Novak Djokovic, en 2015 et 2021, y sont parvenus.

Dans quel état se trouve Nadal après sa bataille face à Djokovic ?

Mais l'homme aux treize sacres à Paris va aussi devoir se montrer solide pour passer l'obstacle Zverev. L'Allemand sert très fort et développe un jeu agressif. Sa puissance a déjà fait des dégâts : en neuf confrontations face à lui, Rafael Nadal a perdu trois fois, dont une fois sur la terre battue du Masters 1000 de Madrid en 2021. Ces trois revers ont été enregistrés sur leurs quatre derniers face-à-face.

Le "Taureau de Manacor" doit aussi lutter avec un autre adversaire coriace : lui-même, ou plutôt son corps affaibli pour être précis. L'Espagnol n'a pas fait de mystère quant à son état physique. Atteint du syndrome de Müller-Weiss, une nécrose de l'os scaphoïde qui provoque des douleurs chroniques, il souffre le martyre au niveau du pied gauche.

Certes, avec des soins et une flopée d'anti-inflammatoires, Rafael Nadal a pu répondre présent jusque-là. Mais dans quel état est-il après son match contre Djokovic, long de 4 h 12, sachant qu'il avait déjà passé autant de temps sur le court au tour précédent face au Canadien Félix Auger-Aliassime ?

"Ce sera un défi physique mais aussi mental. Normalement, quand Rafa bat Djokovic dans un tournoi du Grand Chelem, c'est en finale et il remporte le trophée. Mais cette fois, c'étaient des quarts. Il a deux jours pour récupérer mais ça va être un test difficile pour Rafa", a prévenu l'ancien tennisman britannique Tim Henman, reconverti consultant pour Eurosport. Qu’elle voie la légende Nadal triompher à nouveau ou l'ambitieux Zverev l'emporter, cette demi-finale va valoir son pesant d'or.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles