Roissy : 25 Algériens bloqués à l'aéroport faute d'autorisation des autorités algériennes

C'est un calvaire que vivent 25 ressortissants algériens bloqués depuis le 28 février dans un terminal de l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle (Seine-et-Marne). Arrivés de Grande-Bretagne, ils avaient été empêchés par le gouvernement algérien de monter à bord des derniers vols de rapatriements de la compagnie Air Algérie à destination de leur pays. Pourtant, tous avaient présenté des tests PCR négatifs, mais les autorités locales restent inflexibles. La responsabilité d'Air Algérie ? "On est arrivés ici et malheureusement, ils nous ont qu'il y avait une note de dernière minute qui dit qu'on n'accepte plus les ressortissants algériens qui habitaient à Londres (Royaume-Uni) de rentrer en Algérie, parce qu'il y a le Covid et le variant britannique", raconte Abderrahmane Megartsi, l'un des ressortissants bloqués. Leur avocat met en cause Air Algérie qui, malgré la note de dernière minute, a accepté que les passagers embraquent à Londres. "On aurait dû les bloquer immédiatement sur Londres", estime Me Alexandre André.