Le roi Mohammed VI invite le président algérien Abdelmadjid Tebboune à venir «dialoguer» au Maroc

AFP - -

Quelques jours après avoir renoncé à se rendre à Alger pour le sommet de la Ligue arabe, le roi du Maroc Mohammed VI invite le président algérien Abdelmadjid Tebboune à venir dialoguer dans le royaume. Une nouvelle occasion pour renouer les liens rompus en août 2021, malgré des désaccords toujours plus importants.

De notre correspondant au Maroc,

C’est dans un entretien accordé mardi tard dans la soirée à nos confrères de l’AFP que Nasser Bourita, le ministre marocain des Affaires étrangères, a annoncé avoir transmis l’invitation du roi Mohammed VI au président algérien Abdelmadjid Tebboune. Cette invitation n’est pas une nouveauté puisque le roi prône officiellement une politique dite « de la main tendue » envers l’Algérie.

Mais elle intervient en plein sommet de la Ligue arabe organisé par Alger et quelques jours seulement après le refus du souverain de se rendre dans la capitale algérienne en raison « des considérations bilatérales et régionales ». Le 24 août 2021, le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, annonçait la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc et depuis, les désaccords profonds qui existent entre les deux pays rendent les possibilités de dialogue rares et difficiles à mettre en place.

Le Sommet de la Ligue arabe, une occasion manquée

Le 27 septembre dernier, Rabat accueille le ministre algérien de la Justice, Abderrachid Tebbi. Ce dernier est venu remettre une invitation officielle au roi Mohammed VI pour le 31e sommet de la Ligue arabe prévu à Alger. Si d’apparence l’invitation est formelle – les dirigeants arabes y sont systématiquement conviés depuis sa première édition en 1946 –, le contexte de tensions donne une dimension particulière à la réponse royale.


Lire la suite sur RFI