Le roi des Belges va se rendre en RDC en juin, une première depuis dix ans

À Kinshsasa, le cabinet du président de la République démocratique du Congo confirme l'annonce du palais royal de Bruxelles : une visite du roi des Belges en juin prochain, à l'invitation de Félix Tshisekedi. Le communiqué du palais de Bruxelles annonce une visite d'une semaine, entre le 7 et le 13 juin. Le roi Philippe, la reine Mathilde seront accompagnés par le Premier ministre Alexander De Croo, et une délégation d'entrepreneurs.

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet

Ce sera pour la Belgique un événement de premier plan. Et à Bruxelles, on croise les doigts, en quelque sorte, car c'est déjà la quatrième tentative pour organiser ce voyage royal.

L'intention première du roi des Belges était de se rendre à Kinshasa pour le 60e anniversaire de l'indépendance en 2020, dix ans après la visite du roi Albert II. Mais depuis, tout s'est ligué pour empêcher cette visite. Il y a eu d'abord la pandémie, puis récemment la guerre en Ukraine, qui a obligé à reporter le voyage prévu en mars.

Cette fois-ci, le roi des Belges se rendra non seulement à Kinshasa, mais aussi au Katanga, à Lubumbashi et dans le Kivu, à Bukavu où une rencontre avec le docteur Denis Mukwege pourrait être programmée.

Le communiqué de la présidence congolaise évoque un voyage qui marquera l'excellence des relations entre la Belgique et la RDC. Il faut dire que l'élection de Félix Tshisekedi à la présidence a marqué le début d'une nouvelle ère dans les relations. C'est aussi le cas des « profonds regrets » exprimés en 2020 par le roi Philippe pour les « actes de violence et de cruauté » commis au Congo à l'époque coloniale.

Signe de la nouvelle attitude du royaume de Belgique, le ministre chargé de la restitution du patrimoine congolais sera, lui aussi, du voyage.

►À relire : Restitution d'œuvres d'art, la Belgique remet à la RDC l'inventaire de son patrimoine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles