Mon roi (Arte) : l'amour toxique selon Maïwenn

·1 min de lecture

La réalisatrice Maïwenn, qui depuis Pardonnez-moi, en 2006, creuse un sillon très personnel dans le cinéma français, renouait en 2015 avec sa veine autobiographique dans Mon roi, récit bouleversant d'une emprise amoureuse qui s'inspire de sa relation avec un de ses anciens compagnons. La cinéaste a réuni un casting alléchant : Vincent Cassel, Emmanuelle Bercot, Louis Garrel et Isild Le Besco, sa sœur. A la suite d’une grave chute de ski, une femme se remémore l’histoire d’amour tumultueuse et passionnée qu’elle a vécue avec un homme, entièrement soumise à son amour étouffant et destructeur. Cette chronique d'un amour toxique qui s'étire sur plusieurs années est magnifiée par le jeu des comédiens.

Emmanuelle Bercot campe cette quadragénaire meurtrie corps et âme qui tente de se relever après être tombée sous l'emprise d'un Don Juan manipulateur et flamboyant. Un pervers narcissique auquel Vincent Cassel apporte un magnétisme animal. Il est époustouflant. Impossible de résister à ce diable d'homme. Face à lui, Emmanuelle Bercot, entre amour et désaveu, livre une partition bouleversante et Louis Garrel en frère inquiet révèle un talent comique qu'on ne lui connaissait pas. Maïwenn filme ces deux êtres qui s'aiment et se déchirent dans des instantanés de vie comme saisis sur le vif, dont l'âpreté n'exclut pas la douceur. Mon roi nous entraîne dans un grand huit amoureux tumultueux dont on ressort fracassé, le coeur en miettes. Un film à découvrir ce soir sur Arte à 20h55.

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Maïwenn tacle l'attitude d'Adèle Haenel aux César : "Elle doit avoir un gros bobo quelque part..."
Spy Game (Arte) : un tragique événement a menacé la sortie du film
"Consternant", "une pépite"... Epouse-moi mon pote divise les internautes après sa diffusion sur M6
Marilou Berry : son tendre cliché avec Josiane Balasko, "mamie d'amour" et son petit-fils (PHOTO)
Tucker (Arte) : le destin brisé du génial constructeur automobile