Le roi Abdallah II de Jordanie reçu par Joe Biden

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président américain Joe Biden accueille ce vendredi le roi Abdallah II à la Maison Blanche à l’occasion d'un déplacement du monarque jordanien aux États-Unis. Une visite visant à renforcer les liens entre Amman et Washington et à renouveler les aides internationales en provenance des États-Unis. Mais cette fois, le climat particulièrement tendu entre Israël et la Jordanie risque d’occuper une grande partie des discussions.

Cette réunion n’intervient que deux jours après la mort de la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh, reporter star de la chaîne de télévision qatarienne Al Jazeera, tuée par balle à Jénine mercredi matin. Les autorités palestiniennes accusent les forces de sécurité israéliennes d’être à l’origine de ce crime. Mais l’État Hébreu dément fermement. Le drame émeut toute la région, dont la Jordanie, où plusieurs rassemblements ont été organisés en l'hommage de la journaliste chevronnée.

À écouter : Journaliste d’Al-Jazeera tuée: Israël est «un pays qui s’affranchit du respect des règles de droit»

Le climat est donc explosif et pourrait dégrader un peu plus les relations entre l’État Hébreu et la Jordanie, dont plus de 50 % de sa population est d’origine palestinienne. D’autant que le dialogue entre les deux pays est déjà presque au point mort depuis les affrontements à la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem entre Palestiniens et les forces de sécurité israéliennes pendant le mois sacré du Ramadan.

Le Premier ministre Jordanien avait salué l’action des lanceurs de pierre palestiniens et 76 membres du Parlement avaient demandé l’expulsion de l’ambassadeur israélien d’Amman, provoquant la colère des autorités israéliennes ; le Premier ministre Naftali Bennett avait même assuré qu’une « ligne avait été franchie ». La rencontre entre le roi Abdallah II et Joe Biden pourrait prendre des airs de médiation entre Amman et Tel-Aviv, deux alliés historiques de Washington.

À lire :Le roi jordanien Abdallah II rencontre Mahmoud Abbas en Cisjordanie occupée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles