Roger Federer met un terme à sa carrière

Dans des messages partagés sur les réseaux sociaux, le joueur de tennis Roger Federer annonce mettre fin à sa carrière de compétiteur.

TENNIS - Des adieux qui surprennent peu à la lueur des récentes épreuves que le sportif a surmonté ces dernières années. À l’âge de 41 ans, et après avoir inscrit durablement son nom dans l’histoire du tennis, le Suisse Roger Federer prend sa retraite.

Une décision qu’il a annoncée dans des messages audio et écrit sur les réseaux sociaux.

« Je connais aussi les limites et les capacités de mon corps, et le message qu’il m’a envoyé récemment est clair (...) Il me faut reconnaître quand c’est le moment de mettre un terme à ma carrière de compétiteur », détaille celui qui a remporté 20 titres du Grand chelem pendant sa carrière.

« Je jouerai encore au tennis à l’avenir, bien sûr, mais ce ne sera plus lors des tournois du Grand Chelem ou sur le circuit », a complété Federer.

« C’est une décision douce-amère parce que tout ce que le circuit m’a apporté va me manquer. Mais, en même temps, il y a tellement de choses à fêter », a souligné l’ancien N.1 mondial qui a détenu le record de titres en Grand Chelem avant d’être dépassé par Rafael Nadal (22) puis Novak Djokovic (21).

La Laver Cup sera la dernière

Le Bâlois n’a plus rejoué en compétition depuis son élimination en quart de finale de Wimbledon 2021 en raison d’un genou récalcitrant. « La Laver Cup la semaine prochaine à Londres sera mon dernier évènement ATP », indique-t-il.

Roger Federer, qui compte notamment à son palmarès huit trophées à Wimbledon, se considère comme « l’une personnes les plus chanceuses sur Terre » dans son message sur les réseaux sociaux.

« On m’a doté d’un don pour jouer au tennis et je l’ai élevé à un niveau que je n’aurais jamais pu imaginer et pendant bien plus longtemps que je ne le pensais possible », a-t-il expliqué.

Roger Federer a écrit quelques-unes des plus belles pages de l’histoire du tennis, et dans les cœurs, le Suisse restera presque partout le numéro un. A Wimbledon, son terrain de jeu préféré où il s’est imposé huit fois, à Roland-Garros où le public a été soulagé de le voir compléter sa collection de Grands Chelems en 2009, et dans tous les tournois où ses fans le soutenaient inconditionnellement, au besoin contre leurs nationaux.

L’opposition de son style avec Nadal a fait de leur rivalité une légende, doublée d’une amitié qui ne s’est jamais démentie. C’est d’ailleurs l’Espagnol qui en est sorti avec le plus de victoires (24 à 16), surtout sur terre battue (14 à 2, dont 4 finales de Roland-Garros).

VIDÉO - Tennis : Roger Federer annonce sa retraite au terme de la Laver Cup

Lire aussi

Roger Federer doit se faire opérer du genou, "de nombreux mois" d'absence

Roger Federer salue Rafael Nadal après son 21e Grand Chelem