Roger Cukierman dénonce un «mauvais procès» du Conseil français du culte musulman

Libération.fr
François Hollande et le président du Crif, Roger Cukierman, au 30e dîner annuel du Crif, lundi 23 février.

Le président du Crif, qui accueillait François Hollande à son dîner annuel lundi soir, maintient ses propos sur les jeunes musulmans et regrette que le CFCM ait refusé de venir.

Le président du Crif, Roger Cukierman, dont les propos sur Marine Le Pen et sur les jeunes musulmans ont fait polémique lundi, a dénoncé ce lundi soir, lors du dîner de son organisation, «un mauvais procès», et a dit espérer «que le contact sera rapidement rétabli» avec le Conseil français du culte musulman. Ce dernier a refusé d'assister au dîner du Crif après que Roger Cukierman a affirmé, lundi matin sur Europe 1, que «toutes les violences [antisémites], et il faut dire les choses, sont commises par des jeunes musulmans», avant d’atténuer : «bien sûr c’est une toute petite minorité de la communauté musulmane».

A lire aussi : Roger Cukierman assume ses propos sur les jeunes musulmans

«Je n’ai fait que mettre l’éclairage sur le fait que tous les terroristes qui ont commis des meurtres dans la période récente se réclamaient de l’islam, et que les premières victimes de ces terroristes, ce sont les musulmans», a-t-il insisté lors du dîner.

«J’ai dit à M. Boubakeur que notre amitié, qui est ancienne, sincère , devrait surmonter ce problème car ce qui compte, c’est le vivre ensemble», a-t-il ajouté, estimant que «juifs et musulmans, nous sommes sur le même bateau».

Quant à Marine Le Pen, qu'il avait jugée «irréprochable personnellement» le matin même, il a reprécisé qu'elle «n’est pas une personne fréquentable ni irréprochable, aussi longtemps qu’elle continuera à ne pas se désolidariser des propos de son père pour lesquels il a été condamné par la justice». «Je note également qu’elle continue d’accepter au Front National des personnalités qui sont des négationnistes, des vichystes, des pétainistes. Et donc je dis que nous ne partageons pas les mêmes valeurs morales. Donc nous continuerons à ne pas inviter Mme Le Pen au diner du Crif et nous continuerons à ne pas conseiller de voter pour (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Les jeux d’adresses des époux Balkany
La mairie du XXe ne veut pas entendre Rokhaya Diallo sur les violences faites aux femmes
Grippe : Marisol Touraine déclenche le plan Orsan... qui n'existe pas
Roger Cukierman assume ses propos sur les jeunes musulmans
Sida : Ipergay, hyperbonne nouvelle