Rodney Alcala, le tueur du "Tournez Manège" américain, est mort en prison

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Rodney Alcala, considéré comme l’un des pires tueurs en série de l’histoire des Etats-Unis est mort en prison à 77 ans.

Il avait été condamné à mort en 2010 et attendait son exécution depuis. Rodney Alcala s’est finalement éteint dimanche de cause naturelle en prison en Californie, à 77 ans. Il a d'abord été reconnu coupable d'enlèvement et de meurtre de Robin Samsoe, 12 ans, en 1980. Puis, son ADN l'a lié à la mort de Jill Barcomb, 18 ans, et Georgia Wixted, 27 ans, en 1977, Charlotte Lamb, 32 ans, en 1978, et Jill Parenteau, 21 ans, en 1979.

A lire :Rodney Alcala: le manège sans fin d'un serial killer

En 2016, les enquêteurs ont également découvert qu’il était responsable du meurtre de Christine Ruth Thornton, il y a plus de 40 ans. La jeune femme de 28 ans avait été étranglée à mort en 1977. Son corps avait été retrouvé dans un terrain abandonné en 1982 mais pendant près de 30 ans, son identité est restée un mystère pour les autorités. Elle avait enfin pu être identifiée en 2014 grâce aux progrès de la science et à une nouvelle analyse ADN permettant de remonter jusqu’à sa sœur. Le procureur Danny Erramouspe avait expliqué au magazine «People» que la famille de la victime l’avait reconnue sur l’une des photos retrouvées dans un casier du tueur. Au total, plus de 1000 images d’adolescents, adolescentes et jeunes femmes dans des positions explicites avaient été découvertes chez lui. Selon l’accusation, il attirait ses victimes en se présentant comme un «photographe à succès». Après les avoir violées et tuées, il se photographiait nu avec les cadavres, dans des positions sexuelles. Se revendiquant un QI de 160, l’homme aux long cheveux gris a assuré lui-même sa défense lors de son procès en 2010.

Sa sordide participation à une émission de rencontre

En plus de sa condamation à mort en Californie, Rodney Alcala avait été condamné en(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles