A Rodez, le musée Soulages rend hommage aux artistes femmes des années 50

Véronique Dalmaz

L’exposition Femmes années 50. Au fil de l’abstraction, peinture et sculpture présente les œuvres de 42 artistes. Des créatrices tournées vers l’abstrait qui, pour la plupart, ont bien eu du mal à faire reconnaître leur talent. Pour réussir sa carrière artistique, il était préférable d’être un homme.

Certaines sont évidemment très connues comme Sonia Delaunay, Joan Mitchell ou encore Shirley Jaffe. Mais beaucoup d’entre elles ont été oubliées, alors qu’elles étaient exposées comme les hommes.

Daniel Ségala, collectionneur, commissaire de l'exposition


C’est à cette époque que Raymonde Godin s’installe à Paris. L’artiste canadienne découvre, avec effroi, une France misogyne.

J’ai reçu beaucoup de remarques désagréables qu’on adressait à mon mari en disant par exemple : pauvre homme, sa femme est peintre. Moi, je l’enverrai faire des confitures !

Raymonde Godin, artiste peintre

Cette exposition est l’une des plus importantes du musée Soulages. 83 œuvres sont exposées. Des toiles et des sculptures qui ont été réunies après un véritable travail de fourmi.

Ca nous a demandé un travail assez énorme de recherche, presque une chasse au trésor pour trouver certaines œuvres.

Christophe Hazemann, directeur adjoint musée Soulages, commissaire de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi